Tchad: Mahamat Idriss Déby au Niger, l’armée annonce la fin des opérations contre le Fact

Le général Mahamat Idriss Déby Itno aux funérailles de son père, Idris Déby Itno, le 23 avril 2021.
Le général Mahamat Idriss Déby Itno aux funérailles de son père, Idris Déby Itno, le 23 avril 2021. REUTERS - STRINGER

C'est son premier déplacement hors du Tchad depuis qu'il a pris la tête du Conseil militaire. Mahamat Idriss Déby Itno est au Niger ce lundi 10 mai. Il est parti à la rencontre de ses troupes dans le département de Téra, mais il a aussi échangé à son arrivée avec les plus hautes autorités nigériennes. Au même moment, l’armée tchadienne annonce la fin des opérations militaires contre les rebelles du Front pour l’Alternance et la concorde au Tchad (Fact).

Publicité

Le général Mahamat Idriss Déby Itno est arrivé tôt le matin à Niamey, informe notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka. Il a été accueilli par le Premier ministre nigérien, Ouhoumoudou Mahamadou. Le cap est ensuite mis sur la présidence de la République où l’attendait le président Bazoum Mohamed.

Accompagné de quelques membres du Conseil militaire de la transition, tous en treillis, le général Mahamat Idriss Déby a eu un long entretien avec le président Mohamed Bazoum. À sa sortie d’audience, il a déclaré à la radio nationale qu’il est venu raffermir les liens d’amitié entre son pays et le Niger, avoir des échanges avec le président Bazoum Mohamed, médiateur au nom du G5 Sahel dans la crise tchadienne, et présenter ses condoléances aux 1 200 soldats tchadiens, suite au décès du maréchal du Tchad, positionnés à l’ouest du Niger sur les trois frontières.

« Nous avons nettoyé les lieux »

Selon plusieurs sources, la demande expresse de la junte militaire au Niger pour les aider à capturer les rebelles du Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (Fact) en fuite vers le territoire nigérien était également au centre des discussions.

C’est ensuite à bord d’un hélicoptère de l’armée tchadienne que le général Mahamat Déby a atterri sur le terrain de football de la ville de Téra située à 180 km de la ville de Niamey à la rencontre du contingent tchadien du G5 Sahel avec ses 1 200 hommes aguerris

L’armée a par ailleurs annoncé la fin des opérations militaires contre les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact). Des opérations qui ont commencé depuis le 11 avril et qui ont été marquées par la mort du président Idriss Déby Itno. La colonne conduite par le chef d’état-major général des armées est rentrée dimanche 9 mai dans la capitale, nous apprend notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako .« Nous avons nettoyé les lieux, il n’y a plus rien maintenant. La situation est revenue à la normale », a affirmé le chef d’état-major général de l’armée Tchadienne, le général Abakar Abdelkérrim Daoud.

Plus de 150 prisonniers de guerre

De retour dimanche à Ndjamena à la tête d’une importante colonne, le haut gradé a remis 156 prisonniers de guerre parmi lesquels des chefs de parti politique qui sont devenus rebelles à la justice.

Pour l’armée qui indique depuis une dizaine de jours que la rébellion est en débandade, les opérations de ratissage sont terminées. D’autres sources indiquent que les troupes mobilisées à partir des garnisons de provinces ont aussi regagné leurs bases.

De son côté, la rébellion indique que rien n’est fini. « Ce n’est pas la première fois que Ndjamena annonce la fin des opérations. Ils avaient dit la même chose avant notre offensive du 17 avril » répond un des responsables du Fact.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail