En déplacement au Niger, Mahamat Idriss Déby salue le soutien de son voisin

Mahamat Idriss Déby s'est rendu au Niger pour son premier déplacement en tant que chef du Conseil militaire de transition. Il a salué le soutien de son voisin nigérien depuis la mort d'Idris Déby Itno.
Mahamat Idriss Déby s'est rendu au Niger pour son premier déplacement en tant que chef du Conseil militaire de transition. Il a salué le soutien de son voisin nigérien depuis la mort d'Idris Déby Itno. © AFP - CHRISTOPHE PETIT TESSON

Pour son premier déplacement à l’étranger, Mahamat Idriss Déby Itno, le chef du Conseil militaire tchadien de transition, s’est rendu lundi 10 mai au Niger où il s’est entretenu avec le président Mohamed Bazoum avant d'aller dans le département de Téra, pour présenter - suite au décès d’Idriss Déby - ses condoléances aux 1 200 soldats tchadiens positionnés dans la zone des trois frontières.

Publicité

Officiellement, les discussions entre Mahamat Idriss Déby et Mohamed Bazoum ont porté sur la coopération bilatérale et la sécurité dans la sous-région. Mais ni les autorités tchadiennes, ni leurs homologues nigériennes n’ont voulu en dire plus.

► À lire aussi : Tchad: Mahamat Idriss Déby au Niger, l’armée annonce la fin des opérations contre le Fact

« Nous sommes venus ici pour affirmer notre amitié, pour remercier le président Bazoum pour tous ses soutiens depuis la mort du maréchal Idriss Déby Itno », a simplement déclaré le président du Conseil militaire de transition à l’issue de ce long entretien. Toujours est-il que cette rencontre intervient dans un contexte particulier : c’est en effet ce mardi que le Conseil paix et sécurité de l’Union africaine doit statuer sur le processus de transition en cours au Tchad et décider d’éventuelles sanctions contre le pays.

Direction Téra

Après son tête-à-tête avec le président Bazoum, Mahamat Idriss Déby s’est envolé à bord d’un hélicoptère de l’armée tchadienne. Il a pris la direction Téra, ville située à 180 km à l’ouest de la capitale nigérienne. C’est là qu’il a rencontré le contingent tchadien du G5 Sahel, fort de ses 1200 hommes. Un contingent à qui il a notamment présenté ses condoléances suite au décès d’Idriss Déby. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail