Reportage

Manque de poulets au Sénégal pour les préparatifs de la fête de Korité

Des poulets à vendre dans un marché de Dakar en 2018 (Image d'illustration).
Des poulets à vendre dans un marché de Dakar en 2018 (Image d'illustration). © SEYLLOU/AFP

Au Sénégal, dernière ligne droite pour les préparatifs de la fête de Korité qui marque la fin du jeûne du mois de ramadan pour les musulmans. Et comme chaque année, c’est la ruée sur les poulets, une tradition des plats de Korité. Le ministère du Commerce a assuré que le marché était correctement approvisionné, mais la demande ne pourra pas être satisfaite à 100%.

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Au marché Dior, commune des Parcelles Assainies, Ibrahima Ndiaye est venu acheter 15 poulets pour fêter la Korité en famille. Son budget : 2 500 francs CFA pièce, environ 3,80 euros. Mais à la veille de la korité, les prix varient entre 3 500 et 4 000 francs. Il va tenter sa chance ailleurs.

Déficit de poulets pour fêter la Korité

Selon les ministères du Commerce et de l’élevage, les besoins pour la Korité sont estimés à 10 millions de poulets. Les producteurs ne pourront en fournir que 9 millions, soit un déficit de 10 %.

Mais pour Bachir, pas question de renoncer au poulet de la Korité : « Il n’y a pas de négociations, car il y a beaucoup de clients. Si tu n’es pas d’accord avec eux sur le prix, ils vont le laisser là. Cela reste important parce que,  depuis qu’on est enfant, on prend ces poulets pour faire la fête. On a jeûné depuis 28 jours. On attend impatiemment donc ».

Hausse des prix du maïs

Une augmentation liée aussi à la hausse des prix du maïs, aliment de base de la volaille, selon le groupe avicole Sedima. Le secteur a également été ralenti par la pandémie de Covid-19, et par un foyer de grippe aviaire détecté en début d’année. Sokhna Sadio, vendeuse, tente de le faire comprendre à ses clients : « Il y a des problèmes cette année parce qu’il manque de poulets. Les clients te parlent, discutent les prix jusqu’à avoir des maux de tête ».

Tout son stock de poulets sera bientôt épuisé. Il faudra ensuite les préparer : « Avec de l’ail, des piments, pour faire du rôti… ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail