Covid-19: Madagascar assouplit légèrement les conditions d'entrée sur l'île

Vue de la capitale malgache Antananarivo (Image d'illustration).
Vue de la capitale malgache Antananarivo (Image d'illustration). RFI/Sarah Tétaud

Le conseil des ministres de ce mercredi 12 mai a décidé d’assouplir les mesures de suspension aériennes sur le territoire. Madagascar a fermé ses frontières aux vols étrangers depuis trois semaines pour cause de deuxième vague de coronavirus et de variant sud-africain.

Publicité

Avec notre correspondante à Madagascar, Laure Verneau

Il s’agit d’une autorisation dérogatoire qui pourra être accordée à plusieurs catégories de personnes : diplomates, fonctionnaires, missionnaire de l’État malgache, expert des industries stratégiques, mais aussi aux délégations sportives, aux athlètes qui représentent Madagascar à l’étranger pour des compétitions.

Deux tests PCR et une quarantaine

Le conseil des ministres indique que ces passagers devront se mettre en quarantaine pendant huit jours à leur arrivée avec deux tests PCR : un à leur arrivée et un avant la fin de leur confinement. Cette autorisation dérogatoire ne concerne pas les résidents de l’île, bloqués en Europe, ni les touristes. Il n’y pas non plus la possibilité pour les proches de visiter leurs familles au pays, précise encore le communiqué.

C’est la deuxième fois que Madagascar interdit les passagers en provenance de l’étranger. Lors de la première vague en juin 2020, le gouvernement avait aussi complètement fermé les frontières. Avant d’autoriser les rapatriements sur un court créneau au mois d’août. Une fois passé ce délai, il fallait obtenir une autorisation exceptionnelle pour se rendre sur le territoire.

►À écouter aussi : Reportage - Covid-19: la vaccination a démarré à Madagascar

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail