Tollé à Maurice après l’arrestation d’un avocat emblématique

Vue de Port-Louis, la capitale de l'île Maurice.
Vue de Port-Louis, la capitale de l'île Maurice. Getty Images/ Walter Bibikow

L’arrestation d’un avocat, en pleine nuit, à son domicile provoque de vives critiques à Maurice. L’ordre des avocats ainsi que les partis d’opposition jugent « inacceptable » la méthode employée par la police. L’avocat Rama Valayden, de surcroît un ancien ministre de la Justice, a été arrêté chez lui vers 2h00 du matin. Le motif : non-respect de la loi sanitaire lors d’un rassemblement pro-palestinien, mais pour beaucoup, ceci n’est qu’un prétexte.

Publicité

Avec notre correspondant à Port-Louis, Abdoollah Earally

Les policiers sont arrivés chez l’avocat vers 2h00 du matin et avaient reçu l’ordre de le ramener dans les locaux d’une unité de la police chargée des enquêtes criminelles.

Rama Valayden a été interrogé sept heures durant pour avoir organisé un rassemblement pro-palestinien, le dimanche matin 16 mai, dans la capitale. Pour la police, il aurait enfreint les lois sanitaires, mais l’avocat affirme avoir pleinement respecté ces conditions, sous le regard des policiers présents lors du rassemblement.

Relâché sur parole en attendant la suite, il accuse le gouvernement de vouloir l’intimider, parce que lui et un groupe d’avocats mènent une campagne frontale contre la corruption.

Yatin Varma, le bâtonnier de l’Ordre des avocats, également un ancien ministre de la Justice, a jugé inacceptable les méthodes de la police.

Le leader de l’opposition, Xavier Luc Duval, a appelé le commissaire de police à rechercher l’avis du parquet avant de procéder à de telles arrestations, compte tenu des sensibilités politiques et communautaires qui existent dans l’île.

La police est, quant à elle, restée silencieuse sur l’urgence de ces grandes manoeuvres en pleine nuit.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail