À Madagascar, une embellie sur le front du Covid

Dépistage du Covid-19 au centre médical d'Andohatapenaka à Antananarivo, le 20 juillet 2020.
Dépistage du Covid-19 au centre médical d'Andohatapenaka à Antananarivo, le 20 juillet 2020. AFP - RIJASOLO

Selon le ministère de la Santé, le pic de l’épidémie de coronavirus a été dépassé il y a deux semaines, selon le directeur de la promotion de la santé. Les cas commencent à diminuer, après une deuxième vague au mois d’avril particulièrement meurtrière.

Publicité

Avec notre correspondante à Antananarivo, Laure Verneau

« On a moins de patients dans les hôpitaux. Et le taux de létalité est à moins de 2% », explique un médecin en poste dans un hôpital de la capitale. Il ajoute qu’au niveaux des CTC (centres traitements anti-Covid), le taux de remplissage des lits est autour de 65% alors qu’il y a à peine une semaine, ils étaient pleins à craquer. Ils avaient d’ailleurs été aménagés dans des lycées et les gymnases pour soulager les centres hospitaliers, au plus fort de la crise.

Le taux de positivité des test est en baisse depuis une quinzaine de jours, témoigne un autre soignant, et se situe entre 15 et 30%.

Pour autant, si la courbe épidémique semble baisser dans ses indicateurs, il ne faut pas pour autant relâcher sa vigilance. Manitra Rakotoarivony, le directeur de la promotion de la santé, reste prudent : une accalmie ne veut pas dire la fin de la deuxième vague.

« Les gestes barrières restent incontournables, déclare-t-il. Pour les gens vaccinés, il faut garder le masque encore quelques temps. Pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, il faut encore plus de précautions et de distanciation. »

Le gouvernement a d’ailleurs prolongé les mesures sanitaires pour encore une quinzaine de jours. L’éventualité d’une troisième vague est évoquée, en coulisses. Mais pour le moment, « le ministère de la Santé a suggéré de renforcer encore plus la sensibilisation », précise une source proche du dossier. Madagascar compte actuellement un peu plus de 40 000 cas pour 774 décès, depuis mars 2020.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail