RCA: plusieurs centaines de nouveaux instructeurs russes au service des Faca

Centrafrique: le président Touadéra accompagné par des éléments russes de sa garde rapprochée lors du lancement de la campagne présidentielle, le 12 décembre 2020 à Bégoua.
Centrafrique: le président Touadéra accompagné par des éléments russes de sa garde rapprochée lors du lancement de la campagne présidentielle, le 12 décembre 2020 à Bégoua. © RFI - Charlotte Cosset

En Centrafrique, la ministre de la Défense nationale et de la Reconstruction de l'armée a adressé une notification au Conseil de sécurité des Nations unies dans laquelle elle précise son intention de mettre à disposition des forces de défense et de sécurité 600 instructeurs russes supplémentaires.

Publicité

La résolution du Conseil de l'ONU, en vigueur depuis décembre 2013, limite les importations d'armes en Centrafrique, mais autorise sous condition de notification, la fourniture d'une assistance y compris pour des activités de formation opérationnelle. Dans sa missive en date du 4 mai 2021, la ministre Koyara détaille l'emploi de ces 600 instructeurs : 200 pour les forces armées centrafricaines, 200 pour la gendarmerie nationale et 200 autres pour la police. Ces instructeurs, précise la ministre dans son courrier, sont destinés à « soutenir le processus de réforme du secteur de sécurité » ainsi que le prévoit la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU. Ces instructeurs sont présents pour la formation et l'amélioration des capacités au combat des forces de défense et de sécurité centrafricaines, précisait dans une interview sur RFI l'ambassadeur russe Titorenko.

Ces 600 instructeurs viendraient s'ajouter aux 535 déjà officiellement présents sur le territoire centrafricain. Sur le terrain, différentes sources sécuritaires affirment qu'ils sont en réalité bien plus nombreux et évaluent leur nombre entre 800 et 2 000. L'une d'entre elles estime que cette notification pourrait permettre en réalité d'officialiser a posteriori une partie d'entre eux.

Les forces de sécurité de RCA sont en pleine reconstruction. Elles ont entamé une offensive contre la rébellion en début d'année, leur permettant la reprise de la majeure partie des grandes villes. Les forces armées sont accompagnées dans cette contre-offensive par ces fameux instructeurs russes qui, officiellement, ne prennent pas part aux combats.

La Russie a, par ailleurs, annoncé la livraison, le 17 mai dernier, d'une troisième cargaison à Bangui d'armes légères, sans plus de précisions.

À lire aussi : En Centrafrique, des victimes des exactions russes brisent la loi du silence

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail