Éruption du Nyiragongo: au Rwanda, l'accueil des déplacés s'organise tant bien que mal

Des milliers de personnes ont fui la ville de Goma menacée par l'éruption du volcan Nyiragongo le 27 mai 2021.
Des milliers de personnes ont fui la ville de Goma menacée par l'éruption du volcan Nyiragongo le 27 mai 2021. AP - Moses Sawasawa

Près de 400 000 personnes ont fui depuis jeudi la ville de Goma, menacée par une nouvelle éruption du volcan Nyiragongo. À Rubavu, au Rwanda, l'accueil des déplacés s'organise tant bien que mal et des familles entières ont franchi la frontière avec les moyens du bord. 

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Rubavu, Laure Broulard

Ils sont quelques milliers à être arrivés depuis jeudi à la frontière rwandaise, parfois au terme de longues marches et chargés de tout ce qu’ils ont pu emporter dans leur fuite : valise, matelas, chèvres ou poules…

Certains ont simplement obéi à l’ordre d’évacuation partielle de la ville de Goma, d’autres sont partis après la destruction de leurs maisons dans les nombreux séismes ressentis depuis une semaine. Chez ces réfugiés, l'inquiétude est palpable. Ils craignent de se faire voler leurs affaires restées en RDC où ils cherchent à contacter leurs proches. De nombreuses familles ont en effet été séparées, leurs membres étant partis dans des directions opposées.

Ces personnes vont passer la nuit principalement dans deux camps de fortune. L’un se trouve à quelques kilomètres de Rubavu. Les autorités rwandaises et les humanitaires y ont dressé quelques tentes, une petite clinique ainsi qu’un stand de test Covid. Les déplacés ont reçu des biscuits, du riz et ils vont dormir à même le sol ou sur des nattes.

Face à ces conditions précaires, certains veulent déjà retourner à Goma. Quelques centaines de déplacés l’ont déjà fait. Tout le monde se pose des questions sur l’étendue de la menace que représente encore le Nyiragongo. En tout cas on ressent encore de petites secousses sismiques même si elles sont de plus en espacées.  

► À lire aussi : Volcan Nyiragongo: après l'exode des populations de Goma, le défi de l'accueil des réfugiés

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail