Tchad: fermeture de la radio Dja FM, la plus ancienne radio privée

Vue de la capitale tchadienne Ndjamena (image d'illustration).
Vue de la capitale tchadienne Ndjamena (image d'illustration). Xaume Olleros/Bloomberg via Getty Images

Au Tchad, la plus vieille radio privée a cessé d'émettre. Confrontée à une crise financière aiguë associée aux effets du Covid-19, Dja FM ne diffuse plus, depuis le 27 mai, suite à une panne d'électricité qui a détruit plusieurs composants de son émetteur.

Publicité

Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

À force de coupures d'électricité à laquelle la capitale tchadienne est abonnée depuis plusieurs années, la radio Dja FM a cessé d’émettre. Zara Mahamat Yakhoub, coordonnatrice de la radio, déplore sa fermeture.

« La radio Dja FM, dit-elle, qui est la toute première radio libre privée du Tchad, n’émet plus, depuis jeudi dernier suite à une panne technique. Cette panne est la résultante de difficultés accumulées, ces dernières années, et aggravées par le Covid-19. D’ailleurs pour y faire face, nous avons même compressé les personnels. Malgré cela, nous n’avons pas pu remonter la pente puisque les coupures intempestives d’électricité nous obligent à utiliser des générateurs, c’est-à-dire des groupes électrogènes qui n’arrivent pas à tenir longtemps, avec l’utilisation excessive. »

« Et c’est ainsi, continue Zara Mahamat Yakhoub, que le mercredi, entre les pannes incessantes du générateur électrique et les coupures d’électricité, notre émetteur a reçu un choc qui a détruit certains composants. Au Tchad, ce n’est pas évident de trouver des pièces de rechange. Donc, compte-tenu de la crise financière post-Covid, la voix de la radio Dja FM risque de se taire à jamais ».

À lire aussi: Délestages électriques au Tchad: un comité «ad hoc» mis en place annonce la ministre

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail