RDC: l'activiste Joseph Kitangala de nouveau arrêté et placé en détention

Joseph Kitangala Kibala est à nouveau derrière les barreaux de la prison de Makala. (image d'illustration)
Joseph Kitangala Kibala est à nouveau derrière les barreaux de la prison de Makala. (image d'illustration) AFP PHOTO / JUNIOR D. KANNAH

Joseph Kitangala Kibala a été arrêté pour la 2e fois vendredi dernier sur la base d’une plainte du patron du fonds de promotion de l’industrie Patrice Kitebi. Il avait été libéré en décembre dernier, après 18 mois passés en prison, pour avoir porté des accusations contre le même dirigeant. En cause : une émission de radio et deux courriers de Joseph Kitangala Kibala adressés aux ministres de la Justice et de l’Industrie pour demander la relance des enquêtes à l’encontre de l’ancien ministre.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Kinshasa, Sonia Rolley

Joseph Kitangala Kibala se présente comme un lanceur d’alerte et accuse depuis plusieurs années l'ancien ministre Patrice Kitebi de malversations, il a formellement porté plainte plusieurs fois et pour son avocat, Me Célestin Mukosa, au lieu de mettre son client en prison, il vaudrait mieux se pencher sur le fond de ses accusations.

« Du moment que la justice n’a pas encore vérifier les allégations de mon client, comment expliquer qu’il puisse être arrêté et détenu ? Il s’agit bien d’une arrestation et détention arbitraires pour le faire taire. »

Pour l’avocat de Patrice Kitebi, Me Carlos Ngwapitshi, non seulement les allégations de Joseph Kitangala Kibala sont infondées, mais son arrestation est justifiée. « Dans l’ordonnance qui lui avait accordé la liberté provisoire, il lui avait été interdit de récidiver. Malheureusement, en sortant, monsieur Kitangala a repris la même chose, il a écrit des lettres dénonçant les détournements… »

Pour la défense de Joseph Kitangala Kibala, l’ordonnance de remise en liberté provisoire n’empêchait en rien son client de relancer ses démarches auprès du gouvernement et si tel avait été le cas, un nouveau dossier à sa charge n’aurait pas été ouvert.

A lire aussi : RDC: Joseph Kitangala face à la justice pour ses accusations contre Patrice Kitebi

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail