Mali : manifestation du M5, Choguel Maïga tend la main à la communauté internationale

Rassemblement du Mouvement du 5-Juin au monument de l'Indépendance de Bamako, le 4 juin 2021
Rassemblement du Mouvement du 5-Juin au monument de l'Indépendance de Bamako, le 4 juin 2021 © Sidy Yansané/RFI

Ce vendredi, le Mouvement du 5 Juin avait appelé à manifester pour célébrer sa première année depuis sa création. Depuis la proposition d’ouverture du président de la transition Assimi GoÏta, le président du Comité stratégique du M5 Choguel Maïga a été choisi par le mouvement pour occuper le futur poste de Premier ministre. Il a profité du rassemblement pour tendre la main à la communauté internationale, dans un contexte de crise politique.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Bamako, Sidy Yansané

Le mouvement a choisi le vendredi, jour de sa première manifestation en 2020, pour célébrer sa première année d’existence. Toujours sur la place du monument l’indépendance, environ 2 000 personnes se sont rassemblées dans une ambiance festive pour soutenir leur leader.

« Le M5 a eu le courage de mobiliser la population, de dire des choses que le Malien lambda n’oserait pas dire, estime un sympathisant. Donc nous avons confiance au M5 aujourd’hui. Mettons-les à l’épreuve pour voir ce qu’ils peuvent nous apporter. »

Plusieurs personnalités du mouvement sont présentes, hormis l’imam Mahmoud Dicko, figure emblématique du mouvement. Dans le public, flottent quelques drapeaux russes et quelques slogans hostiles à la France. Avant de rendre un hommage appuyé à Soumaïla Cissé, défunte figure de l’opposition, le président du Comité stratégique du M5 et probable futur Premier ministre Choguel Maïga a tenu à tendre la main aux partenaires internationaux du Mali.

« Lorsque notre pays était menacé par les hordes terroristes, un Français était parmi les premiers qui ont donné leur vie. Nous ne ferons jamais l’insulte aux soldats de la Minusma, des pays africains qui sont morts sur le territoire. Nous devons dire à nos amis : notre peuple a besoin qu’on lui tienne la main pour qu’il se sente debout, pour qu’il recouvre sa fierté, sa dignité, son indépendance. Et c’est pour cela que nous ferons preuve de réalisme et de pragmatisme. Nous respecterons les engagements internationaux, qui ne sont pas contraires aux intérêts fondamentaux du peuple malien. »

Le M5 appelle à se rassembler de nouveau samedi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail