RDC : un chef de guerre qui sévit dans le parc des Virunga arrêté

Des éco-gardes du parc de Virunga en patrouille. (image d'illustration)
Des éco-gardes du parc de Virunga en patrouille. (image d'illustration) Virunga National Park/AFP/File

Un chef de guerre soupçonné du meurtre de près d’une vingtaine d’éco-gardes dans le parc national des Virunga a été arrêté dans le Nord-Kivu, toujours en état de siège. Jackson Muhukambuto serait également un braconnier qui trafique de l’ivoire.

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda wa Kamanda Muzembe

Jackson Muhukambuto a été appréhendé en début de semaine dans la périphérie de la ville de Butembo. Sa filature par les éco-gardes aura duré six mois, a déclaré le directeur du parc national des Virunga. Selon Emmanuel de Merode, Jackson Muhukambuto et sa milice, les Maï Maï Jackson, sont soupçonnés de plusieurs meurtres.

En l’espace de trois ans, ils auraient tué dix-neuf éco gardes, de nombreux civils ainsi que plusieurs militaires. Déserteur de l’armée régulière et ancien de plusieurs mouvements rebelles, l’homme est à la tête d’un groupe armé qui opère sur une surface estimée à plus de la moitié du parc des Virunga. Un parc d’une superficie de 7 800 km2.

Jackson Muhukambuto disposerait de solides réseaux au sein de l’armée et parmi les commerçants de la communauté nande, indique un rapport récent sur la situation des groupes armés dans l’Est de la RDC.

Selon des sources du parc, l’arrestation de Muhukambuto est intervenue après un échange de tirs entre ses hommes et les éco-gardes. Aucune information ne filtre sur son lieu de détention. On sait seulement qu'il est entre les mains des renseignements militaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail