En Ouganda, libération de proches de l'opposant Bobi Wine

L'ancien candidat à la présidentielle Bobi Wine et son garde du corps, qui vient juste d'être libéré ce 14 juin 2021, après près de six mois de détention.
L'ancien candidat à la présidentielle Bobi Wine et son garde du corps, qui vient juste d'être libéré ce 14 juin 2021, après près de six mois de détention. REUTERS - ABUBAKER LUBOWA

En Ouganda, dix-huit militants du parti de Bobi Wine, dont trois très proches de l'opposant, ont été libérés sous caution, lundi 14 juin, après près de six mois passés en prison. Arrêtés pendant la campagne électorale en décembre dernier, l’opposition et de nombreuses associations de défense des droits humains appelaient à leur libération.

Publicité

Avec notre correspondante en Ouganda,Lucie Mouillaud 

Bobi Wine a accueilli au siège de son parti les dix-huit militants libérés sous caution ce lundi. Parmi eux, Dan Magic, producteur du chanteur devenu opposant, Nubian Li, artiste connu pour son engagement, et Eddie Mutwe, garde du corps personnel de Bobi Wine. 

Les militants avaient été arrêtés le 30 décembre dernier pendant un meeting très mouvementé durant lequel l’opposant avait été héliporté par les forces de l’ordre jusqu’à son domicile. Poursuivis dans un premier temps pour non-respect des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, ils ont ensuite été transférés devant la cour militaire en janvier pour détention illégale de munitions. Bobi Wine s’est félicité de cette libération sous caution, en remerciant les Ougandais qui se sont mobilisés contre leur incarcération. 

De nombreux membres de l’opposition avaient été interpellés pendant la période électorale : le ministère de l’Intérieur avait reconnu en avril, devant le Parlement, avoir arrêté plus de 1 000 personnes pendant la campagne et les élections de janvier dernier. 

► À lire aussi :  Covid-19: en Ouganda, la campagne électorale perturbée par la pandémie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail