Nigeria: sous pression, Muhammadu Buhari en visite express à Maïduguri

Le président nigérian, Muhammadu Buahri, le 3 octobre 2019.
Le président nigérian, Muhammadu Buahri, le 3 octobre 2019. REUTERS - Siphiwe Sibeko

Au Nigeria, le président Muhammadu Buhari s'est rendu dans la grande ville de Maïduguri, ce jeudi 17 juin au nord-est du Nigeria, un an et demi après sa dernière visite, en février 2020. Une sortie express, mais hautement symbolique, alors que la situation sécuritaire se dégrade de jour en jour, à travers tout le Nigeria.

Publicité

Avec notre correspondante à Lagos, Liza Fabbian

La visite du président et des chefs des armées à Maiduguri n'a durée que quelques heures. Muhammadu Buhari était venu « appréhender la situation sécuritaire » et donner le coup d'envoi de projets de développement – notamment la construction de 10 000 habitations pour les déplacés internes qui s'amassent dans la capitales du Borno.

Sur place, le chef de l'État a admis que « beaucoup de travail reste à faire pour rétablir la paix dans le nord-est », en proie à l'insurrection jihadiste. Le président a aussi évoqué « les activités des bandits armés dans le nord-central et dans le nord-ouest ainsi que les autres défis sécuritaires à travers le Nigeria. »

Ces derniers jours, Muhammadu Buhari s'est montré exceptionnellement pro-actif dans sa communication. La semaine dernière le président a effectué une visite à Lagos et a pris trois fois la parole dans les médias – ce qui est peu habituel.

Il se pourrait bien que le chef de l'État nigérian commence à sentir une certaine pression, alors que les critiques s'accumulent contre lui.

Jeudi 10 Juin, l'ancien président Olusegun Obasanjo a notamment réuni à Abuja une flopée de dignitaires et personnalités politiques nigérianes, qui ont exprimé leurs inquiétudes unanimes sur la situation économique et sécuritaire dans le pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail