RDC: après l'éruption volcanique, un désengorgement de Goma est évoqué

Une vue du volcan Nyiragongo qui surplombe la ville de Goma en RDC (image d'illustration).
Une vue du volcan Nyiragongo qui surplombe la ville de Goma en RDC (image d'illustration). © ALEXIS HUGUET/AFP

Un mois après l'éruption du volcan Nyiragongo à Goma, dans l'est de la RDC, le désengorgement de la ville est à l'ordre du jour. Pour les spécialistes, cela permettra d'éviter une catastrophe.

Publicité

En mai, la cohue des habitants pour évacuer Goma a provoqué d'énormes embouteillages en direction de la ville de Sake. C'est la seule route partant de Goma pour aller vers le Sud. Pour Corneille Kanene, enseignant à l'Institut supérieur d'architecture et d'urbanisme de Kinshasa (ISAU), il faut absolument dé-densifié cette ville de plus de 600 000 habitants pour éviter une catastrophe.

Créer des cités-satellites

Il évoque, au micro de notre correspondant à Kinshasa, Kamanda wa Kamanda, la création de cités aux alentours de Goma pour pouvoir accueillir le surplus de population de la ville : « Il faut penser la construction des cités satellites qui ne sont pas des cités-dortoirs, des cités satellites dans un rayon de 40 kilomètres. Ce ne sont pas de nouvelles villes pour nous. Le mot "ville", nous ne voulons pas l’aborder en ces termes-là, parce qu’il y a beaucoup d’implications juridiques. Nous pensons que des cités satellites sont des cités bien équipées, pas seulement pour habiter. Ce ne sont pas des cités-dortoirs, mais ce sont des cités équipées de toutes les infrastructures socio-communautaires et tout ce qu’il faut. Et pour que ces cités satellites soient viables, il faut que la mobilité entre les cités satellites et Goma, comme ville-mère, soit bien assurée. »

►À lire aussi : Le Club RFI - Volcan Nyiragongo (RDC): le Club RFI Goma à la recherche des enfants

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail