Quatre variants circulent au Sénégal alors que la vaccination se fait lentement

Au Sénégal, la vaccination n'avance pas aussi vite que voulu alors que les variants circulent activement.
Au Sénégal, la vaccination n'avance pas aussi vite que voulu alors que les variants circulent activement. © AP/Leo Correa

Au Sénégal, l’Institut Pasteur de Dakar note une forte circulation des variants du Covid-19. Quatre ont été identifiés sur des voyageurs sortants en avril et mai. Le variant Alpha (dit « britannique ») avait déjà été détecté sur le territoire. Désormais, les variants Delta (dit « indien »), Beta (dit « sud-africain ») et nigérian circulent également. Les autorités sanitaires plaident pour une accélération de la campagne de vaccination, qui progresse timidement.

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Rassemblements politiques, sportifs, manifestations, concerts pour la fête de la musique sont souvent sans masques, ni distanciation. Les autorités sanitaires notent un sérieux relâchement dans les gestes barrières. L’apparition de trois nouveaux variants est pourtant préoccupante, selon l’Institut Pasteur de Dakar. En avril et en mai, 275 échantillons testés positifs ont été analysés sur des voyageurs quittant le territoire.

59 % de variants en circulation

Dans près de 59 % des cas, il s’agissait de variants, en grande majorité nigérians et britanniques. Deux cas du variant Delta, réputé particulièrement contagieux, ont aussi été identifiés. Alors faut-il craindre une hausse des cas ? « Actuellement, on a constaté une baisse, mais ces derniers jours, on voit qu'on a une petite remontée, décrit le docteur Ousmane Faye, chef du département de virologie à l’Institut Pasteur. Les épidémiologistes, à travers les variants qui ont circulé, ont commencé les enquêtes pour savoir s'il y aurait effectivement une transmission plus importante. En tout cas, ça pousse à répéter ce message : il faut le respect des mesures et la vaccination. »

À ce jour, près de 500 000 personnes seulement ont été vaccinées au Sénégal. Avec la réception récente de nouvelles doses, les autorités sanitaires espèrent donner un souffle à la campagne. Et le pays ambitionne de se lancer dans la production de vaccins anti-covid horizon premier trimestre 2022.

►À écouter aussi : Reportage Afrique - Covid-19 au Sénégal: le scepticisme et la méfiance face aux vaccins

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail