Burkina Faso: les précisions du gouvernement sur les assaillants de Solhan

Des militaires dans la zone de Dori, au Burkina Faso. (Image d'illustration)
Des militaires dans la zone de Dori, au Burkina Faso. (Image d'illustration) © OLYMPIA DE MAISMONT AFP/File

Trois semaines après l’attaque de Solhan, dans la région du Sahel, qui avait fait officiellement 132 morts, le gouvernement affirme que l’attaque a été menée par un groupe dénommé Mujaïd al-Qaïda, un groupe affilié au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans. Selon Ousseini Tamboura, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, deux suspects interpellés quelques jours avant l’attaque et interrogés ont donné des précisions sur l’âge des combattants de ce groupe.

Publicité

Quelques éléments d’enquête et d’informations qui ont pu être obtenus par deux suspects qui avaient été donc appréhendés quelques jours avant l’attaque de Solhan et qui, après les interrogatoires à Ouagadougou quelques jours après l’attaque, a pu révéler les informations. Les assaillants étaient en majorité par exemple des enfants dont l’âge est compris entre 12 et 14 ans. Ça, c’est une information que nous n’avions pas au moment de l’attaque. Des femmes aussi avaient joué un rôle en indiquant des concessions ou des cibles. Mais, l’information la plus importante, c’est que l’interrogatoire de ces deux personnes indiquent que le groupe s’appelle le Mujaïd al-Qaïda. C’est un groupe affilié au Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, GSIM. Ça permet aussi naturellement de se renseigner davantage sur ces groupes-là.

Ousseini Tamboura, ministre burkinabè de la Communication et porte-parole du gouvernement

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail