RDC: explosion d'une bombe artisanale dans une église de Beni, deux blessées

Des soldats de la Monusco montent la garde devant l'église catholique Emmanuel-Butsili à Beni, le 27 juin 2021, après l'explosion d'une bombe artisanale.
Des soldats de la Monusco montent la garde devant l'église catholique Emmanuel-Butsili à Beni, le 27 juin 2021, après l'explosion d'une bombe artisanale. AFP - SEBASTIEN KITSA MUSAYI

Une bombe artisanale a explosé tôt ce matin dans une église de Beni au Nord-Kivu, une province de l'est de la RDC. Beni, ville qui subit régulièrement des raids meurtriers attribués aux rebelles ougandais des ADF. Cet attentat a fait au moins deux blessées et n'a pas été revendiqué. Une enquête a été ouverte.

Publicité

Vers 6 heures ce matin, le quartier de Butsili est secoué par une explosion. Une bombe artisanale vient d'éclater dans l'église catholique Emmanuel-Butsili.« Il y a des dégâts matériels parce que tout à l’intérieur a été endommagé par cette bombe. Il y a des mamans qui se sont levées tôt ce matin pour aller arranger l’église. Ce sont elles qui sont rentrées pour la première fois et elles qui ont eu des blessures, mais leur vie n’est pas en danger », raconte à RFI le chef du quartier, Josué Musanzalire.

Ces deux femmes étaient venues plus tôt pour préparer l'église avant une importante messe pour la confirmation de deux enfants. Kizito Bin Hangi, président de la société civile de Beni affirme que deux autres bombes ont été retrouvées dans l'église mais qu'elles n'ont pas explosé. Les deux blessées sont prises en charge à l’hôpital et l'une d'elle est sérieusement touchée au pied selon le chef de quartier, qui a également précisé que la messe dominicale avait tout de même pu avoir lieu.

« On ne sait pas qui a placé cette bombe dans l’église »

« Ils s’organisent à l’hôpital général de référence de Beni. Maintenant, jusque-là, on ne sait pas qui a placé cette bombe dans l’église. Les enquêtes sont en cours, mais vraiment ça nous fait aussi peur au ventre », rajoute-t-il.

C'est la première fois qu'une église est ciblée dans le territoire de Béni, où sévissent les ADF, un groupe rebelle armé qui se revendique de l'État islamique, même si aucune preuve à ce jour n'atteste d'un soutien effectif de l'EI. En mai dernier, deux imams réputés critiques envers les ADF avaient été tués. 

À lire aussi : Félix Tshisekedi et Paul Kagame affichent leur nouvelle entente

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail