Éthiopie: Médecins sans frontières suspend ses opérations dans plusieurs zones du Tigré

Un car détruit au bord d'une route, dans la région du Tigré.
Un car détruit au bord d'une route, dans la région du Tigré. © RFI/Sébastien Nemeth

L’organisation humanitaire a pris la décision après le meurtre de trois de ses employés le 24 juin 2021. Les activités de MSF ainsi que des autres ONG sont déjà presque au point mort depuis dix jours, date de la reprise de la province par les forces tigréennes et le blocus sur la province.

Publicité

Médecins sans frontières a pris la douloureuse et difficile décision de suspendre temporairement les activités dans certaines localités de la région du Tigré, en Éthiopie, et demandons à toutes les autorités et toutes les parties impliquées dans le conflit, de mener des investigations approfondies, en vue d’établir la lumière, les faits, les circonstances et les responsabilités, tout autour de cet incident malheureux. Nous parlons de décisions difficiles, parce que nous avons toujours constaté beaucoup de besoins sur le terrain. C’est pourquoi, Médecins sans frontières a décidé de continuer les activités dans certaines parties de la région du Tigré. Cependant, la réponse est encore très insignifiante. Nous demandons aux autorités et à toutes les parties impliquées de protéger les civils et les humanitaires et faciliter leur travail dans le respect du droit international humanitaire.

Rolland Kaya, directeur général de MSF en Afrique de l’Est, basé à Nairobi

MSF assure par ailleurs qu'au Tigré, « les travailleurs humanitaires ont été directement ciblés, les hôpitaux et ambulances pillés, détruits ou exploités à des fins militaires. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail