RDC: les Jeux de la Francophonie sous la menace d'un nouveau report

Les derniers Jeux de la Francophonie avaient eu lieu en 2017 à Abidjan (image d'illustration).
Les derniers Jeux de la Francophonie avaient eu lieu en 2017 à Abidjan (image d'illustration). AFP - SIA KAMBOU

Les 9e jeux de la Francophonie sont prévus à Kinshasa du 19 au 28 août 2022. À presqu’un an de l’organisation de cet événement sportif et culturel, le doute commence à s’installer sur le respect du calendrier. Cette édition était déjà prévue plus tôt cette année, mais elle avait été reportée sur demande de la RDC suite à la pandémie de Covid-19. L’état d’avancement des travaux fait craindre à un nouveau report ou l’attribution des Jeux à un autre pays. 

Publicité

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Début avril Félix Tshisekedi a lancé les travaux de réhabilitation et d'aménagement des sites devant abriter les Jeux de la Francophonie, mais depuis peu d’avancées ont été constatées. Le Conseil d’orientation du Comité international des Jeux de la Francophonie est inquiet et l’a fait savoir mi-juin dans un rapport de suivi.

La plus grande inquiétude concerne les infrastructures. Les architectes du Comité soulignent des incohérences et des manquements. Les chronogrammes et délais d’exécution, disent-ils, ne sont ni complets, ni précis. Les conditions dans lesquelles les contrats de construction et de réhabilitation des infrastructures ont été conclus ne satisfont pas l’exigence de transparence inhérente aux grands événements internationaux, ajoute le Comité. Même les documents financiers produits en juin 2021 sont incomplets et non conformes.

À Kinshasa, on explique cette situation par la lenteur de l’administration et le coronavirus. Face à cette situation, le Comité a d’abord demandé aux autorités congolaises de soumettre mensuellement un rapport d’activités, mais l’Organisation internationale de la Francophonie n’est toujours pas satisfaite. Son Conseil permanent a finalement décidé d’envoyer une mission technique d’experts pour émettre des recommandations techniques supplémentaires par rapport à la poursuite, au report ou à l’annulation de ces Jeux.

Entretemps, à Kinshasa, les autorités tentent de remettre de l’ordre. De son côté, Félix Tshisekedi ne cesse d’affirmer sa volonté et sa détermination à organiser ces Jeux. Samedi dernier, le Premier ministre Sama Lukonde a d'ailleurs réuni plusieurs ministres pour faire le point et tenter de relancer la machine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail