Voyage vaccinal en Arménie: Erevan durcit les règles

Le variant Delta a fait son apparition dans les régions du sud-est de l'Iran et 
désormais, plus de 90 villes et régions, notamment toute la province de Téhéran avec ses 14 millions d'habitants, sont classées rouge.
Le variant Delta a fait son apparition dans les régions du sud-est de l'Iran et désormais, plus de 90 villes et régions, notamment toute la province de Téhéran avec ses 14 millions d'habitants, sont classées rouge. AFP - ATTA KENARE

L'Arménie a imposé de nouvelles restrictions pour le voyage des Iraniens, nombreux à se rendre dans ce pays pour se faire vacciner. L'Iran est le premier pays de la région à être touché par la pandémie du coronavirus avec plus de 89 000 morts.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Face à l'affluence des Iraniens, le gouvernement arménien a imposé depuis quelques jours un séjour de dix jours en Arménie avant de les vacciner gratuitement.

Selon la police des frontières iranienne, près de 15 000 Iraniens se sont rendus en Arménie qui avait annoncé la vaccination gratuite des touristes étrangers. Ce qui rapporte beaucoup d'argent à Erevan.

La plupart de ces voyageurs se sont rendus en Arménie en voiture ou en bus. D'autres sont partis en avion.

Mais avec cette nouvelle règle de dix jours de séjours, le voyage devient cher pour ceux qui cherchent à se vacciner.

La situation sanitaire est devenu dramatique en Iran avec une explosion des contamination qui a atteint 32 000 personnes et du nombre des morts qui a dépassé les 320 victimes.

À Téhéran, 9000 personnes sont hospitalisées et les responsables du ministère de la Santé affirment qu'il faut s'attendre à une aggravation de la situation au cours des prochains jours.

Quelque dix millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin, doit près de 20% de la population de plus de 18 ans.

Ces derniers jours, le nombre de vaccinations a fortement augmenté avec 400 000 cas par jour. Mais le gouvernement est fortement critiqué pour sa gestion de la pandémie et le retard pris dans le programme de vaccination.

L'Iran utilise des vaccins chinois, russe ou encore japonais mais aussi des vaccins iraniens qui sont entrés en production et sont utilisés depuis une dizaine de jours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail