Coronavirus: l’Érythrée est le seul pays africain à refuser la vaccination

Vue aérienne d'Asmara, la capitale de l'Erythrée
Vue aérienne d'Asmara, la capitale de l'Erythrée REUTERS/Thomas Mukoya

L’Érythrée est le dernier pays au monde, avec la Corée du Nord, à refuser toute vaccination contre le Covid-19. Ces derniers jours, en effet, la Tanzanie et le Burundi ont dit oui au vaccin avec l’aide de la communauté internationale. Néanmoins, le continent demeure très en retard sur les campagnes de vaccination.

Publicité

Avec le lancement de la campagne de vaccination mercredi en Tanzanie, et l’arrivée prochaine de doses au Burundi, seule l’Érythrée ferme encore ses portes à la vaccination. Le nombre d’injections dans le monde a dépassé cette semaine la barre des 4 milliards de doses, mais les disparités demeurent immenses : les pays à « revenu élevé », selon la classification de la Banque mondiale, ont administré 61 fois plus de doses que ceux à « faible revenu ».

Selon le bureau africain de l’Organisation mondiale de la santé, seule 1,6% de la population du continent est complètement vaccinée, alors que près de trois quarts des stocks disponibles ont été administrés. Le meilleur élève, Les Seychelles, a fait vacciner plus de 68% de sa population. Suivent l’île Maurice, 33%, et le Maroc, 26%.

L’OMS note que les expéditions de vaccins ont augmenté : 4 millions de doses du mécanisme Covax sont arrivées en Afrique la semaine dernière, contre 245 000 au cours du mois de juin. Covax mise sur cet élan et espère envoyer 520 millions de doses en Afrique d’ici fin 2021.

Pour vacciner entièrement 30% de la population adulte du continent, il en faudrait encore 300 millions de plus.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail