Sénégal: le Grand Magal de Touba maintenu malgré l'aggravation de la situation sanitaire

La grande mosquée de Touba où a lieu le Grand Magal (image d'illustration).
La grande mosquée de Touba où a lieu le Grand Magal (image d'illustration). AFP Photos/Seyllou

Le Grand Magal de Touba se tiendra bien, dans deux mois, malgré la résurgence du Covid-19. Une décision annoncée lors d’une rencontre entre les autorités religieuses et administratives. Le Magal de Touba draine chaque année des millions de pèlerins pour célébrer le départ en exil du fondateur de la confrérie mouride, cheikh Ahmadou Bamba.

Publicité

Avec notre correspondant à Dakar, Birahim Touré

Annoncé pour la fin du mois de septembre prochain le Grand Magal de Touba sera célébré malgré la pandémie de Covid-19. Une annonce faite par le porte-parole du calife de la confrérie mouride devant les autorités administratives de la région de Diourbel, une des régions touchées par le coronavirus.

Les autorités religieuses et sanitaires de la cité demandent à tous les pèlerins et fidèles de respecter les mesures barrières pour un Magal en toute sécurité et même de se faire vacciner contre le Covid-19. Sur le plan sanitaire, des moyens seront déployés pour sensibiliser et aussi prévenir toute propagation du coronavirus. Quelque 6 000 agents de santé seront déployés en renfort du personnel médical de la région et 180 postes médicaux érigés.

Le Magal de Touba, en plus d’être un rendez vous religieux à l’image du pèlerinage à la Mecque, est un moment de grands échanges sur le plan économique. Selon une étude de l’économiste sénégalais Souleymane Astou Diagne de l’université de Bambey à Diourbel, le Magal génère pas moins de 250 milliards de francs CFA par an de retombées pour l’économie formelle et informelle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail