Affaire Oumar Sylla en Guinée: le ministre de la Justice réfute les motifs d'inquiétude

Vue de Conakry (image d'illustration).
Vue de Conakry (image d'illustration). Getty Images/Waldo Swiegers/Bloomberg

En Guinée, l’inquiétude demeure autour de l’état de santé d’Oumar Sylla. Après les proches du militant ce week-end, le ministre de la Justice guinéen s'est à son tour exprimé.

Publicité

Egalement connu sous le nom de Foniké Menguè, ce militant guinéen est un responsable de l’organisation Tournons la page et du Front national pour la défense de la Constitution, le FNDC. Il est en prison depuis près de dix mois. Il avait été arrêté avec violence, en pleine rue, à Conakry, en septembre dernier, alors qu’il tentait de mobiliser les citoyens pour une manifestation contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé, finalement réélu en octobre dernier.

Depuis, le militant est toujours incarcéré et connaît depuis trois mois des problèmes cardiaques. Sa famille et ses compagnons de lutte dénonçaient ce week-end sur RFI l’attitude des autorités qui empêcheraient, selon eux, Oumar Sylla de recevoir les soins appropriés. Le ministre de la Justice leur répond.

Nos services sont suffisamment préparés en matière de prise en charge de détenus malades. Il n'appartient pas à un détenu ou à ses proches d'exiger son hospitalisation

Mory Doumbouya

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail