Rwanda: le gouvernement relance sa campagne de vaccination alors que l'épidémie repart

Au Rwanda, les objectifs de vaccination sont encore loin d'être atteints, en ce début août 2021.
Au Rwanda, les objectifs de vaccination sont encore loin d'être atteints, en ce début août 2021. Ludovic MARIN AFP/File

Le Rwanda tente de contenir sa troisième vague de Covid-19. Ces dernières semaines, le pays a enregistré entre 500 et 1 000 cas journaliers, des chiffres jamais atteints. Cela a poussé le gouvernement a décréter à la mi-juillet le troisième confinement depuis le début de la crise, d’une durée de deux semaines. Alors qu’il vient d’être levé à Kigali et dans les huit autres districts concernés, et que les écoles rouvrent leurs portes, le pays relance sa campagne de vaccination.

Publicité

Avec notre correspondante à Kigali, Laure Broulard

L'objectif est de vacciner 350 000 personnes en six semaines. Le gouvernement souhaite rattraper son retard et atteindre son but de 30% de Rwandais vaccinés d’ici la fin de l’année. Alors qu’en mars, le Rwanda figurait parmi les premiers pays à entamer sa campagne de vaccination et à recevoir des doses du mécanismes Covax, six mois plus tard, seuls environ 460 000 Rwandais, soit un peu plus de 3% de la population, ont reçu deux doses de vaccin.

Mais le gouvernement aurait récemment acheté plus de trois millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech, assure une source au ministère de la Santé. Elles vont être livrées petit à petit, et seront administrées dès ce mardi à Kigali puis dans tout le pays aux citoyens âgés de 40 ans et plus.

En parallèle, les autorités ont divisé par deux le prix des tests rapides antigéniques qui passera donc dans quelques jours d’environ 10 à 5 euros. Une course contre la montre face au variant Delta qui représenterait aujourd’hui plus de 60% des échantillons analysés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail