Reportage

Sénégal: inondations à Dakar et dans plusieurs autres localités

Inondations à Dakar, au Sénégal, dans le quartier de Rufisque, le 16 août 2021.
Inondations à Dakar, au Sénégal, dans le quartier de Rufisque, le 16 août 2021. © Théa Ollivier/RFI

Au Sénégal, les pluies des derniers jours ont déjà causé des dégâts dans plusieurs quartiers de Dakar ainsi que dans plusieurs localités du pays. Ces inondations se répètent chaque année au moment de l'hivernage, au plus grand désespoir des populations. RFI s’est rendue dans quartier de Rufisque, particulièrement touché.

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Théa Ollivier

Des flaques et des mares d'eau encombrent les rues ensablées de Rufisque où les voitures et charrettes ont du mal à passer.

L’eau monte jusqu’aux chevilles dans la cour centrale de la maison de Pape Maguette Diop dans une chambre, les meubles ont été surélevés avec des parpaings pour ne pas abîmer le bois. Le lit, les pieds dans l'eau... difficile de dormir, sans compter l'impossibilité d'utiliser les sanitaires.

Omar Diop, habitant du quartier, depuis 2004, demande de l'aide en urgence : « On n'a pas de canalisations, on est rempli d'eau. Chaque année, c'est comme ça ! La solution, c'est de trouver une pompe pour faire sortir l'eau de nos maisons. Ça coute 5 000 Francs CFA pour faire le pompage. Si j'avais les moyens, j'aurais acheté une ou deux pompes, mais je ne parviens même pas à trouver quelqu'un pour nous aider. »

Demande de canalisations d'urgence

Un peu plus loin, même situation pour Irma Sall. Sa fille vide l'eau des différentes pièces avec de grands sceaux qu'elle jette dans la rue. 

Des tuyaux doivent être bientôt installés pour évacuer les eaux de ruissellement. Une situation qui n'est pas suffisante selon le chef de quartier, Clément Michel Ntab, qui demande une intervention de l'État pour installer de réelles canalisations : « Nous, ce que l'on veut, c'est que le problème soit réglé définitivement. On veut que l'État nous aide parce que ce n'est pas à la mairie de régler ça, c'est à l'État. Quitte à ce que les maisons cotisent et que le reste soit subventionné. »

En septembre dernier, 30 milliards de francs CFA avaient été annoncés par Macky Sall pour financer la gestion des inondations. Pourtant, elles se sont répétées dans les quartiers de Mbao, Keur Massar, Parcelles Assainies de Dakar ou encore dans les villes de Touba et de Mbacké.

Des pluies sont encore annoncées pour toute la semaine à venir. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI