Guinée: différents corps d'armée prêtent allégeance à la junte

Patrouille des forces armées guinéennes, le 5 septembre, à Conakry. (Image d'illustration)
Patrouille des forces armées guinéennes, le 5 septembre, à Conakry. (Image d'illustration) © AFP/Cellou Binani

Premier contact direct, mardi 7 septembre, entre le Comité national du rassemblement et du développement (CNRD), nouveaux maîtres de Conakry dirigés par le colonel Mamady Doumbouya et les chefs des différents états-majors de l’armée guinéenne avec leur tête le général Namory Traoré, jusque-là chef d’état-major général. Une rencontre au cours de laquelle l’armée, dans son entièreté, a fait allégeance aux putschistes qui ont renversé, dimanche, le régime d’Alpha Condé.

Publicité

Avec notre correspondant à Conakry, Mokhtar Bah

C’est au camp militaire Almamy Samory Touré, siège du ministère de la Défense et de l’état-major général des armées que cette rencontre s’est tenue en présence de tous les chefs militaires et paramilitaires de l’armée. Le général d’aviation Sidi Yaya Camara, directeur de cabinet du ministère de la Défense a, au nom de ses collègues, officialisé le soutien des forces armées au CNRD :

« Aujourd’hui, les forces de défense et de sécurité, corps militaires et paramilitaires sont rassemblés pour exprimer solennellement leur adhésion au sursaut patriotique que l’histoire vient d’enregistrer en lettres capitales. Pour donner tout son contenu, toute sa valeur à cet événement historique, ces forces de défense et de sécurité expriment leur adhésion dans l’intérêt de la République de Guinée ».

« Il est important pour nous, les militaires, de prendre nos responsabilités »

En réponse, le chef de la junte, le colonel Mamady Doumbouya, a d’abord salué la mémoire des soldats guinéens tombés sur les théâtres d’opération, avant de réaffirmer ses engagements vis-à-vis des Guinéens : « Nous avons une lourde responsabilité, car le peuple attend beaucoup de nous. Cette grande responsabilité nous pousse à être sereins, à continuer à faire le travail, le travail régalien de la République pour qu’il y ait la continuité de l’État [...] Donc, il est important pour nous, les militaires, de prendre nos responsabilités face au peuple de Guinée ».

Le nouvel homme fort de Conakry a terminé en précisant qu’assurer la continuité du service et la sécurité de la population étaient ses priorités.

► À lire aussi : Coup d'État en Guinée: le rôle des forces spéciales dans les armées ouest-africaines interroge

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail