Madagascar: plusieurs espèces de baobabs menacées de disparition par le changement climatique

Des baobabs dans l'ouest de Madagascar près de Morondova (image d'illustration).
Des baobabs dans l'ouest de Madagascar près de Morondova (image d'illustration). AFP - ALINE RANAIVOSON

Selon une étude publiée dans la revue Global Change Biology, quatre des sept espèces de baobabs présentes à Madagascar pourraient disparaître d’ici à 2100. Sur les huit espèces de baobabs connues dans le monde, six ne se trouvent que sur la Grande Ile.

Publicité

Avec notre correspondante à Antananarivo, Laetitia Bezain

Appelés « reniala » en malgache, soit « mère de la forêt », de nombreux baobabs sont considérés comme sacrés à Madagascar. Mais cet emblème du pays n'est pas immortel.

Parmi les quatre espèces de baobabs menacés de disparition, trois sont très sensibles à l'augmentation de la saisonnalité, c'est-à-dire aux variations de température au cours de l'année, révèle une étude publiée dans la revue Global Change Biology. S'il est actuellement inférieur à 3°C, l'écart des températures sous les tropiques pourrait augmenter jusqu'à 1°C d'ici 2100, selon les prévisions du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat).

Pour ces trois espèces, Adansonia Perrieri, Adansonia Suarezensis et Adansonia Madagascariensis, réparties dans le nord de Madagascar, ces variations pourraient être fatales. En théorie, pour s'adapter, ces baobabs devraient migrer vers l'Équateur, où les températures sont plus constantes, montre cette étude.

Une dispersion vers le nord qui semble impossible pour ces arbres. Les limites terrestres de l'île et donc l'absence de terres vers l'Équateur constituerait une barrière géographique. Une barrière qui empêcherait la dispersion de ces espèces dans cette direction, indiquent les chercheurs, et conduirait à leur extinction.’

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail