Soudan: la contestation s’intensifie dans l’est du pays, les manifestants bloquent Port-Soudan

Une vue du port de la ville de Port-Soudan dans l'est du pays actuellement bloqué par des manifestants (image d'illustration).
Une vue du port de la ville de Port-Soudan dans l'est du pays actuellement bloqué par des manifestants (image d'illustration). AFP - ASHRAF SHAZLY

Depuis mi-septembre, des manifestants bloquent la ville de Port-Soudan. Ils dénoncent un accord de paix signé il y a près d’un an entre différents mouvements rebelles et le gouvernement de Khartoum. Signé le 3 octobre 2020, cet accord ne garantit pas selon eux une bonne représentation politique.

Publicité

Après avoir bloqué le port et l'aéroport de Port-Soudan, ainsi que les routes menant notamment à la capitale, les manifestants s’en sont pris ce samedi aux installations pétrolières. 

Selon le ministre du pétrole soudanais, les manifestants ont fermé deux oléoducs, « l'un utilisé par le Soudan du Sud pour transporter son pétrole jusqu'à Port-Soudan, et l'autre permettant de distribuer le pétrole importé par le Soudan ». « Les entrées et sorties du terminal d'exportations pétrolières sont complètement fermées », a-t-il ajouté, qualifiant la situation de très grave.

Selon des leaders des manifestants, ceux-ci dénoncent l’accord de paix signé entre Khartoum et les rebelles il y a un an. Un accord rejeté par les Beja, l'une des plus grandes tribus de l'est du Soudan, qui estiment qu'il ne lui garantit pas une représentation politique adéquate.

En bloquant Port-Soudan, les manifestants  perturbent fortement  le commerce extérieur soudanais qui transite en grande majorité par cette ville portuaire, menaçant une économie déjà chancelante. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI