Les Emirats arabes unis accordent un milliard de dollars d'investissements à la RDC

Le prince héritier des Emirats arabes unis Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane.
Le prince héritier des Emirats arabes unis Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane. AFP - HANNAH MCKAY

C’est un déplacement fructueux qu’effectue actuellement Félix Tshisekedi aux Emirats arabes unis. La République démocratique du Congo va bénéficier d’un milliard de dollars d’investissements. L’annonce a été faite dimanche par le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane. Une enveloppe qui devrait être investie notamment dans le secteur minier.

Publicité

Le milliard de dollars promis est immédiatement disponible, selon Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane, prince héritier d’Abu Dhabi. Mais à une condition : que les projets soient clairement identifiés.

Lors de leur rencontre, le dirigeant émirati et le président Tshisekedi ont passé en revue les opportunités d’investissements en République démocratique du Congo. Le choix est très large, entre les infrastructures, les mines, l’énergie, la santé ou encore la sécurité et la défense.

Vice-commandant en chef des forces armées, le prince héritier d’Abu Dhabi a d’ailleurs annoncé un don de 30 véhicules militaires blindés tactiques. Ils sont destinés à soutenir le Congo-Kinshasa dans la lutte contre le terrorisme, particulièrement dans l’Est. Avec ce don de matériel militaire, Félix Tshisekedi espère mettre fin à la crise sécuritaire des provinces orientales, tout en accélérant ses projets de développement.

Et il compte sur plusieurs partenaires bilatéraux et multilatéraux comme les Emirats arabes unis, les Etats-Unis et le Fonds monétaire international. Kinshasa a d’ailleurs bénéficié récemment d’un appui budgétaire de la part du FMI pour un montant d’un 1,5 milliard de dollars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail