Nigeria: beaucoup de questions autour de la mort du journaliste Tordue Salem

Vue d'Abuja, capitale du Nigeria.
Vue d'Abuja, capitale du Nigeria. ©George Osodi/Bloomberg via Getty Images

Porté disparu depuis près d'un mois, le journaliste Tordue Salem est mort. La police nigériane a indiqué avoir retrouvé son corps dans un hôpital d'Abuja. Le journaliste couvrait l'actualité parlementaire pour le quotidien The Vanguard. On était sans nouvelles de lui depuis le 13 octobre. La police a annoncé qu'il est mort dans un accident de voiture et a même interpellé un suspect. Mais pour la famille et les collègues de Tordue Salem, l'histoire ne s'arrête pas là.

Publicité

Avec notre correspondante à Lagos, Liza Fabbian

Les élus de l'Assemblée nationale nigériane ont observé une minute de silence, mardi 16 novembre, en hommage au journaliste Tordue Salem, dont le corps sans vie a été retrouvé dans la morgue de l'hôpital de Wuse jeudi 11 novembre. La police a indiqué qu'elle était parvenue à retrouver son corps sans vie en remontant la piste de son téléphone portable, qui avait émis un signal depuis un garage d'Abuja. 

Un chauffeur de taxi a avoué sur place avoir percuté un homme sur l'autoroute dans la nuit du 13 octobre et avoir pris la fuite. Le portable se serait retrouvé sur son pare-brise avec le choc. Mais cette histoire peine à convaincre.

La famille de la victime se demande notamment comment le corps de Tordue Salem a pu rester à la morgue pendant près d'un mois, sans être identifié, alors qu'il portait sur lui des cartes de crédit, sa carte d'identité et sa carte de presse. L'un des responsables de l'hôpital de Wuse a expliqué que la police a bien été prévenue de l'identité de la victime dès la mi-octobre. 

Mais le policier qui avait amené le corps n'a jamais donné suite, alors que l'affaire a été largement relayée par les médias ces dernières semaines. Des élus ont demandé à ce qu'une enquête approfondie soit menée dans cette affaire qui soulève une grande suspicion parmi les journalistes nigérians.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail