Génocide des Tutsis au Rwanda: le procès de Claude Muhayimana s'ouvre à Paris

Claude Muhayimana au tribunal de grande instance de Paris, le 13 novembre 2013.
Claude Muhayimana au tribunal de grande instance de Paris, le 13 novembre 2013. Marion Ruszniewski / AFP

Ce citoyen franco-rwandais est accusé de « complicité par aide et assistance » pour « crimes de guerre » et « crimes contre l’humanité ». Après dix ans de procédures, deux reports dues aux contraintes sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19, c’est le cinquième procès qui s'ouvre en France en lien avec le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994.

Publicité

Claude Muhayimana a été chauffeur au sein d’un hôtel touristique de Kibuye, dans l’ouest du Rwanda. Il est accusé d’avoir transporté des miliciens Hutus sur les collines de Karongi, de Bisesero et de Gitwa, où des massacres ont été commis entre avril et juin 1994. Claude Muhayimana est aussi accusé d’être complice de l’attaque d’une école en avril 1994.

Réfugié à Rouen 

Après le génocide, Claude Muhayimana se réfugie à Rouen, où il obtient la nationalité française. Il est arrêté le 9 avril 2014, suite à une plainte, déposée un an plus tôt par le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR). Il est remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire un an plus tard.

Vingt-sept ans après les faits, Claude Muhayimana, âgé de 60 ans, comparaît les mains libres. Une cinquantaine de témoins sont cités à comparaître, dont quinze spécialement venus du Rwanda. De leur côté, les avocats de la défense estiment que leur client est « un simple citoyen, qui s’est retrouvé au cœur du chaos ».

Après avoir examiné le cas d'un ancien officier militaire et de deux maires, la justice se penche donc aujourd'hui sur la responsabilité d'un homme « ordinaire ». Ce procès devrait durer un mois, jusqu’au 17 décembre.

À lire aussi : Génocide des Tutsis: enquête à Paris sur un ancien homme politique rwandais pour «crimes contre l'humanité»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI