Ukraine: l’Afrique recevra des céréales dans le cadre du programme «Grain from Ukraine»

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, le 12 novembre 2022.
Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, le 12 novembre 2022. REUTERS - CINDY LIU

La guerre en Ukraine et ses conséquences à des milliers de kilomètres… Le continent africain est confronté à des pénuries de céréales importées de Russie et d’Ukraine. Les deux pays sont engagés dans une bataille d’influence en Afrique, alors que nombreux États ont adopté une position de « non-alignement » dans le conflit. Dans ce contexte, l’Ukraine a lancé un programme baptisé « Grain from Ukraine » (Céréales en provenance d’Ukraine), notamment à destination des pays africains.

Publicité

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

La sécurité alimentaire, c’était l’un des principaux sujets évoqués par le ministre ukrainien des Affaires étrangères lors de sa tournée, en Afrique, en octobre dernier.

« Nous, Ukrainiens, connaissons l’horreur de la faim », a affirmé Dmytro Kuleba, lundi 28 novembre, lors d’un point de presse en ligne, depuis Kiev, en référence à l’Holodomor, la famine provoquée par le régime stalinien dans les années 1930. « Nous ne permettrons à personne d’utiliser la faim comme une arme », dit-il.

« D'ici au printemps 2023, nous prévoyons d’approvisionner au moins cinq millions de personnes sur le continent africain, dans le cadre de cet effort humanitaire. Globalement, l’Ukraine prévoit d’expédier au moins soixante grands navires. Parmi les pays prioritaires, figurent sur notre liste l’Éthiopie, le Soudan, le Soudan du Sud, la Somalie, la République Démocratique du Congo, le Kenya, le Yémen, le Nigeria et d’autres encore », a indiqué Dmytro Kuleba avant d’assurer que « le soutien politique d’un pays à l’Ukraine n’est pas un critère » pour recevoir cette aide, en citant l’exemple de l’Éthiopie qui s’était abstenue lors du dernier vote à l’ONU.

Toutefois, le chef de la diplomatie ukrainienne a une nouvelle fois appelé les pays africains à ne pas rester « neutres » dans le conflit.

À lire aussi: Céréales ukrainiennes: les espoirs africains douchés après le bombardement d’Odessa

Lors d’un sommet international sur la sécurité alimentaire samedi à Kiev, avec une vingtaine de pays européens, près de 150 millions de dollars ont déjà été levés pour le programme « Grain from Ukraine » selon Dmytro Kuleba. 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI