Accéder au contenu principal
Burkina Faso

Burkina Faso: les principaux points du discours d'Isaac Zida

Le Premier ministre Isaac Zida lors de son allocution depuis le Conseil économique et social, à Ouagadougou, le 19 novembre 2014.
Le Premier ministre Isaac Zida lors de son allocution depuis le Conseil économique et social, à Ouagadougou, le 19 novembre 2014. RFI/Guillaume Thibault
Texte par : RFI Suivre
3 min

Sans réelle surprise, le nouveau président Michel Kafando a nommé le lieutenant-colonel Zida au poste de Premier ministre du Burkina Faso. Il continuera donc de jouer un rôle clé dans la transition. La formation du nouveau gouvernement est prévue pour ce jeudi 20 novembre. L'équipe doit entrer en fonction vendredi et mener le pays aux élections dans un an.

Publicité

Le nouveau Premier ministre du Burkina Faso, Isaac Zida, s'est adressé au pays dans la foulée de sa nomination, ce mercredi 19 novembre. S’il a gardé son uniforme et son béret rouge, son titre militaire n’est par contre, plus de mise. Fini le lieutenant-colonel, il faudra dorénavant dire monsieur Isaac Zida.

Un Premier ministre qui s’exprime désormais avec sobriété, loin des grandes envolées entendues lors de la cérémonie de signature de la charte de transition. Normalement, cette première déclaration devait se faire à la primature, appelée « premier ministère » ici au Burkina mais, petit changement de dernière minute, Isaac Zida a préféré son QG où il travaille avec son équipe depuis 15 jours, le Conseil économique et social.
Seul, derrière un pupitre en bois, le Premier ministre a pris la parole durant trois minutes, lisant un discours qu’il tenait à la main.

On l’a entendu, il a réaffirmé l’importance de respecter la charte de transition et la Constitution. Et à ceux qui dans la rue ou dans le corps diplomatique critiquent le fait de voir un militaire au poste de Premier ministre, Isaac Zida a déclaré : « j’appelle toute la nation, la communauté internationale et les amis du Burkina à nous accompagner sans a priori pour gagner le challenge d’une transition apaisée ».

Enfin, à l’unique question qui lui a été posée, Isaac Zida a indiqué que le gouvernement serait annoncé d’ici 72 heures.


 ■ « Nous allons oeuvrer en toute humilité »

Déclaration complète du Premier ministre Zida

« A ce moment crucial de notre histoire, je mesure toute la charge de cette responsabilité qui m'a été confiée, celle de conduire l'équipe gouvernementale, dont l'objectif est la mise en oeuvre des prescriptions de la charte de la transition (...) Ce gouvernement fort de 25 membres aura la lourde tache de poser les jalons solides d'une transition inclusive et apaisée, dont l'objectif primordial sera l'organisation d'élections libres, transparentes, justes et équitables, ainsi que des réformes importantes pour l'avenir de notre nation.

Aux hommes et aux femmes qui seront appelés à faire partie de l'exécutif de la transition, nous allons oeuvrer en toute humilité et dans un engagement sacerdotal et patriotique, à redonner confiance à notre peuple par notre ardeur au travail, le don de soi sans calcul égoïste, pour renforcer la paix sociale, la sécurité nationale et la cohésion intergénérationnelle ».

Zida c'est bon mais attention, le peuple est debout, on le surveille, il garde notre pouvoir et on va prendre le pouvoir au moment voulu si toutefois il ne fait pas l'affaire du peuple

Les réactions de la rue à la nomination du lieutenant-colonel Zida

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.