Centrafrique

Centrafrique: les proches de François Bozizé annoncent son retour à Bangui

François Bozizé le 8 janvier 2013 à Bangui.
François Bozizé le 8 janvier 2013 à Bangui. REUTERS/Luc Gnago

L’information sur le retour de François Bozizé en Centrafrique a été confirmée à RFI, ce lundi 16 décembre, notamment par le fils de l’ancien président. L’ex-chef de l’État était en exil à l’étranger depuis sa chute en 2013.

Publicité

Plusieurs sources confirment effectivement le retour de François Bozizé, dans la capitale centrafricaine. L'ancien chef de l'État était en exil en Ouganda depuis sa chute, en 2013. Il avait alors été renversé par la rébellion Seleka. Son fils Jean-Francis Bozizé confirme donc ce retour, sans donner plus de détails pour le moment. Il affirme que ses proches sont en train d’en informer les autorités centrafricaines. Le porte-parole de la présidence affirme néanmoins ne pas en avoir encore été informé officiellement.

Quelles modalités ?

Selon Jeune Afrique, l'ex-chef de l'État a été accueilli par des membres de son parti, le Kwa Na Kwa (KNK). Peu d’information sur les modalités de ce retour et notamment le moyen utilisé. En effet, théoriquement, François Bozizé est toujours sous sanction des Nations unies, et les compagnies aériennes ont l’interdiction de le transporter par avion vers la Centrafrique. Une procédure administrative est justement en cours pour examiner une levée de cette interdiction.

Selon le porte-parole de son parti, il aurait fait la route « en partie à pied » et en partie « dans un véhicule ». Sans avoir été accompagné. Apprenant le retour à Bangui de l’ex-chef de l’État les « autorités ont été très surprises », ajoute Christian Guenebem. « Nous attendons que les autorités le traitent comme tous les acteurs de la crise avec respect et avec les égards dus à son rang. »

Et l'éligibilité ?

Dès le mois de juillet, son parti avait annoncé son prochain retour. Retour qui devait avoir lieu avant la fin de l’année 2019, condition sine qua non pour se présenter à la présidentielle prévue le 27 décembre 2020. Un retour qui ne garantit toutefois pas l’éligibilité de François Bozizé.

Su l'antenne de RFI, Christian Guenebem, le secrétaire général adjoint et porte-parole du Kwa na Kwa, le parti de François Bozizé, s'est exprimé sur ce retour-surprise.

François Bozizé est rentré dans l'optique de se laisser cette possibilité [d'être candidat à la présidentielle de l'année prochaine].

Christian Guenebem, secrétaire général adjoint et porte-parole du Kwa na Kwa, s'exprime sur l'annonce du retour de François Bozizé

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail