Les enjeux de la primaire démocrate américaine dans le New Hampshire

La deuxième phase des primaires démocrates débute ce mardi, après le fiasco de l’Iowa. Cette fois, les candidats à l’investiture démocrate pour la présidentielle s’affrontent dans le New Hampshire, petit État d’1,3 million d'habitants situé dans le nord-est des États-Unis.

Les bulletins de vote pour la primaire du New Hampshire, ici à Nashua, le 10 février 2020.
Les bulletins de vote pour la primaire du New Hampshire, ici à Nashua, le 10 février 2020. REUTERS/Jim Bourg
Publicité

Il va déjà falloir que le scrutin se déroule correctement, et c’est bien parti pour puisque contrairement à l’Iowa où le parti démocrate avait organisé le vote, dans le New Hampshire l’État reprend la main, comme pour une élection normale. Et un nouveau cafouillage pourrait laisser penser que la « machine à perdre » s’est enclenchée pour les démocrates.

Au niveau politique, comme lors du scrutin précédent Bernie Sanders et Pete Buttigieg font la course en tête dans les sondages. On verra donc si Pete Buttigieg, qui a remporté le premier scrutin à la surprise générale, consolide sa position.

Quant à Joe Biden, il a déjà confié qu’il s’attendait à une nouvelle déconvenue ce mardi, même s’il a réorganisé son équipe de campagne depuis son échec de lundi dernier. Lors des deux primaires suivantes, l’ancien vice-président devrait faire de bons scores, mais n'oublions pas que les premiers scrutins créent toujours une dynamique – positive ou négative.

En tous cas ces derniers jours, les trois hommes ont multiplié les piques, car le scrutin est d’importance : depuis 1952, sur 17 élections, 14 candidats qui ont gagné la nomination de leur parti dans le New Hampshire ont au final été élus président.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI