Accéder au contenu principal

Le Congrès américain juge le Boeing 737 MAX «défectueux et dangereux»

Des Boeing 737 MAX cloués aux sol à Seattle aux États-Unis en octobre 2019.
Des Boeing 737 MAX cloués aux sol à Seattle aux États-Unis en octobre 2019. REUTERS/Gary He
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À quelques jours de la commémoration du crash du 737 MAX d’Ethiopian Airlines qui avait coûté la vie à 157 personnes, la commission des transports du Congrès américain vient de rendre un nouveau rapport accablant pour Boeing dont l’avion est cloué au sol depuis plus d’un an.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Sur 13 pages, la commission des transports du Congrès accuse et met en lumières les défaillances de Boeing, mais aussi de l’agence fédérale de l’aviation américaine. Selon elle, le 737 MAX est « un avion fondamentalement défectueux et dangereux ».

Après un an d’enquête, des audiences publiques, des dizaines et des dizaines de personnes interrogées, les conclusions de la commission viennent s’ajouter à celles déjà révélées par d’autres enquêtes qui ont suivi la série de crashs d’avions 737 MAX et la mort de 346 personnes.

Pour les membres du Congrès, il est urgent de revoir les procédures de certification mises en place par l’agence de régulation aérienne. « Le fait que plusieurs erreurs de conception technique aient été jugées conformes illustre un besoin de réforme législatives et réglementaires » écrivent les enquêteurs.

Ils parlent notamment des défaillances techniques responsables des deux accidents aériens. Le rapport dénonce également la culture interne au sein de Boeing, les pressions exercées sur les employés ou la dissimulation d’informations cruciales au détriment de la sécurité.

Visée par ce rapport, l’agence fédérale de l’aviation assure que ses procédures ont toujours été efficaces, mais « être ouverte à un examen approfondi ». De son côté Boeing, dont le patron a été remplacé en janvier dernier, fait savoir qu’ils passeront en revue le rapport de la commission d’enquête.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.