Accéder au contenu principal

Haïti veut se protéger au maximum face au coronavirus

Il n'y aura que les vols provenant des États-Unis qui seront autorisés à atterrir à Haïti à partir du mardi 17 mars 2020.
Il n'y aura que les vols provenant des États-Unis qui seront autorisés à atterrir à Haïti à partir du mardi 17 mars 2020. AFP Photos/Chandan Khanna
2 mn

Face à la pandémie de coronavirus Covid-19, Haïti n’a pour l’heure enregistré aucun cas sur son territoire national. Dimanche 15 mars, le gouvernement a annoncé la fermeture de la frontière avec la République dominicaine et suppression de quasiment tous les vols mis à part ceux avec les États-Unis.

Publicité

Avec notre correspondante en Haïti

À partir de mardi 17 mars, seul le transport de marchandises sera autorisé entre Haïti et la République dominicaine. Outre cette fermeture de frontière, décidée pour un premier délai de deux semaines, le Premier ministre haïtien Joseph Jouthe a annoncé une suspension drastique du trafic aérien : « Actuellement, nous avons pris des dispositions pour suspendre tout vol provenant d’Europe et d’Amérique latine. Nous maintenons les vols pour les États-Unis pour le moment, mais nous évaluons cela au cas par cas. »

Le gouvernement n’interdit pas encore les rassemblements ni ne ferme les écoles, mais appelle les citoyens à agir avec raison. « C’est une question de sécurité nationale. Nous conseillons à tout le monde : évitez les attroupements. Notre objectif c’est zéro mort du coronavirus. Prenez vos précautions, s’il vous plaît. S’il vous plaît, pas d’attroupements. »

Les tests réalisés précédemment sur des cas suspects se sont tous révélés négatifs. Le pays n’a officiellement encore aucun malade de l’épidémie. À la mi-journée dimanche, les autorités sanitaires annonçaient que 18 personnes étaient en quarantaine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.