Accéder au contenu principal

Coronavirus aux États-Unis: un hôpital d'urgence s'installe dans Central Park

Des tentes blanches ont été montées dans Central Park afin de pouvoir désengorger les hôpitaux New Yorkais.
Des tentes blanches ont été montées dans Central Park afin de pouvoir désengorger les hôpitaux New Yorkais. Bryan R. Smith / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

A New York, pour faire face au nombre croissant de malades, un navire-hôpital est arrivé ce lundi 30 mars et les autorités mettent en place plusieurs hôpitaux d’urgence supplémentaires. Le dernier en date vient d’être installé à Central Park, l’un des lieux symboliques de Manhattan.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Depuis lundi, une quinzaine de tentes blanches trônent sur la grande prairie de Central Park. Là-même où, avant l’épidémie, les New Yorkais venaient jouer avec leurs enfants ou pique-niquer avec leurs amis.

Au total, cet hôpital de renfort peut accueillir 68 patients qui seraient atteints de coronavirus. Les tentes sont équipées d’unités de soins intensifs et de respirateurs artificiels. L’équipe, elle, est composée de 70 médecins, infirmiers et techniciens venus de partout aux États-Unis.

Certains d’entre eux ont participé à des opérations en Afrique de l’ouest durant l'épidémie d'Ebola ou encore dans des camps de réfugiés syriens. Ils font partie d’une organisation évangélique qui avait déjà mis en place un hôpital de secours similaire dans le nord de l’Italie, durement touché également.

A New York, cet hôpital va être rattaché à un grand centre hospitalier qui se trouve en bordure de Central Park. L’idée est d’être prêt s’il y a trop de patients et qu’il faut soulager l’établissement hospitalier et son personnel.

Lundi, le gouverneur de l’État affirmait que tous les hôpitaux privés et publics s’étaient engagés à travailler ensemble pour une meilleure gestion de la crise. Si un hôpital est débordé, il pourra demander de l’aide à un autre établissement qui est moins sous pression a précisé Andrew Cuomo.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.