Accéder au contenu principal

Coronavirus : la production américaine de porc chute, Trump ordonne le maintien de l'activité

Le président américain Donald Trump lors d'un briefing à la Maison Blanche, le 28 avril 2020.
Le président américain Donald Trump lors d'un briefing à la Maison Blanche, le 28 avril 2020. MANDEL NGAN / AFP
4 mn

Le président américain a ordonné ce mardi 28 avril la réouverture des usines de conditionnement de viande. Donald Trump souhaite invoquer le « Defense protection act » pour contraindre les employés à reprendre le travail. Le gouvernement devrait leur fournir du matériel de protection. De nombreux établissements ont du fermer après la contamination des ouvriers. Ce qui a contraint certains éleveurs à abattre leurs bêtes à perte.

Publicité

avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

L’annonce de Donald Trump est un vrai soulagement pour les éleveurs. Au moins 22 usines de conditionnement de viande ont fermé dans une douzaine d’États. Ce qui a entrainé une baisse de la production de viande de porc de 25 % et privé les fermiers de débouché pour leurs bêtes. Certains ont même été contraints de les abattre.

« On a un voisin qui a du euthanasier plusieurs milliers de porcs la semaine dernière, déplore Greg Broemer, membre de l’association des producteurs de porcs du Minnesota. Il a probablement perdu 500 000 dollars mais il dit que c’était sur le plan émotionnel que cela a été le plus dur. On ne peut pas garder les porcs car ils continuent de grossir. Et quand les usines rouvriront, elles ne les accepteront pas car ils seront trop gros. De plus, des porcelets continuent de naître chaque jour, les autres cochons grandissent et si on ne vend pas nos bêtes, on manque de place. »

Vague de contamination

La signature du décret présidentiel devrait protéger les entreprises de poursuites judiciaires en cas d’infection de leurs employés. Le gouvernement devrait aussi leur fournir du matériel de protection.

Les usines de conditionnement de viande ont fermé après une importante vague de contamination. Selon le syndicat du secteur alimentaire, 6 500 ouvriers de ces établissements ont été infectés par le coronavirus, et 20 en sont morts.

À écouter : Le coronavirus perturbe le marché américain du porc

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.