Accéder au contenu principal

Washington affirme que le remdesivir agit contre le coronavirus

«Cela prouve que nous pouvons bloquer le virus», a annoncé le Dr Anthony Fauci depuis le Bureau ovale de la Maison Blanche, le 29 avril 2020.
«Cela prouve que nous pouvons bloquer le virus», a annoncé le Dr Anthony Fauci depuis le Bureau ovale de la Maison Blanche, le 29 avril 2020. REUTERS/Carlos Barria

Selon les résultats préliminaires d'un grand essai clinique parrainé par les Instituts de santé américains (NIH), le médicament expérimental remdesivir a accéléré de 31% le temps de rétablissement des malades du Covid-19. L'action du laboratoire Gilead Sciences, qui a développé le remdesivir, a clôturé en hausse de 5,5% à Wall Street.

Publicité

Comparés aux malades ayant reçu un placebo, les patients traités avec le remdesivir se sont rétablis en 11 jours (temps médian) au lieu de 15 jours, indique un communiqué des NIH. Le rétablissement était défini comme une sortie de l'hôpital ou un retour à des activités normales. Le temps de rétablissement était raccourci de 31% en moyenne, selon les instituts. La fiabilité statistique de ce résultat est élevée.

L'essai a inclus 1 063 patients avec une forme avancée du Covid et des problèmes pulmonaires, dans 47 sites aux États-Unis et 21 autres en Europe et en Asie. Il s'agit à ce jour de la plus grande étude sur le remdesivir, un antiviral du laboratoire Gilead développé contre Ebola mais qui n'a jamais été approuvé contre aucune maladie, pour laquelle des résultats sont disponibles.

En revanche, les résultats préliminaires ne montrent pas si le médicament permet de sauver des vies. Le groupe traité par remdesivir a subi une mortalité de 8%, contre 11% dans le groupe placebo, une différence trop faible pour exclure qu'il s'agisse du fruit du hasard.

« Nous pouvons bloquer le virus »

« Les données montrent que le remdesivir a un effet clair, significatif et positif pour réduire le temps de rétablissement » des malades du nouveau coronavirus SARS-CoV-2, a déclaré Anthony Fauci, directeur de l'Institut des maladies infectieuses, dans le Bureau ovale de la Maison Blanche. « C'est une preuve de concept très importante, car cela prouve que nous pouvons bloquer le virus », a dit le haut responsable scientifique, qui affirme que le remdesivir peut désormais devenir un traitement standard contre les formes graves de la maladie. Mais conformément à son habitude, le directeur de l’institut des maladies infectieuses reste prudent : il rappelle que le remdesivir n’a pas le pouvoir de sauver des vies. Il est administré par intraveineuse pendant dix jours.

La Bourse de New York a terminé en forte hausse portée par cette annonce

Les investisseurs ont salué les informations du groupe pharmaceutique Gilead Sciences sur son antiviral expérimental remdesivir. Selon des résultats provisoires à la clôture, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, est monté de 2,19%, à 24 629,40 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 3,57% à 8 914,71 points. L'action Gilead a clôturé en hausse de 5,5%. Cet élément positif a relégué au second plan la contraction de l'économie américaine au premier trimestre : le PIB a reculé de 4,8% en rythme annualisé, a en effet annoncé le département du Commerce.

The Lancet a publié des résultats décevants d'une étude chinoise

Le même jour, la revue médicale The Lancet a publié des résultats décevants d'une plus petite étude chinoise, menée également en comparaison avec un placebo, et qui a montré que les malades traités avec le remdesivir n'avaient pas fait mieux que ceux traités par placebo. « Le traitement par remdesivir n'accélère pas la guérison ni ne réduit la mortalité liée au Covid-19 par rapport à un placebo », selon un résumé de l'étude, publiée par The Lancet.

Mais la taille de l'essai, interrompu faute de malades car l'épidémie s'est arrêtée à Wuhan, limite l'interprétation des résultats. L'Américain Anthony Fauci a jugé l'étude chinoise « non adéquate ».

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.