Accéder au contenu principal

En Colombie, le confinement frappe durement les quartiers populaires de Bogota

Un tissu rouge est accroché à la fenêtre d'une maison en signe de faim, le 21 avril 2020 à Bogota.
Un tissu rouge est accroché à la fenêtre d'une maison en signe de faim, le 21 avril 2020 à Bogota. REUTERS/Luisa Gonzalez
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En temps normal, l’immense majorité de la population des quartiers pauvres de la capitale colombienne travaille dans l’économie informelle et vit au jour le jour. Mais aujourd’hui, vendeurs ambulants, artisans, employés de service et tous ceux qui ont perdu leur emploi depuis le début de la crise liée à l’épidémie de coronavirus dépendent de l’aide sociale pour manger.

Publicité

Avec notre correspondante à Bogota, Marie-Eve Detœuf

Les chiffons rouges sont devenus le symbole de la faim. Pour dire qu’ils ont besoin d’aide, les habitants des quartiers les plus pauvres de Bogota accrochent à leur fenêtre ou à la porte de leur masure des bouts de tissu ou de vieux t-shirts. Ces taches rouges apparaissent et disparaissent au gré de la distribution d’aliments.

Un plan d'aide d'urgence

La mairie de Bogota a mis en place dans l’urgence un plan d’aide sans précédent. Des petites pensions, de 15 à 40 euros, sont distribuées par la voie des téléphones portables à ceux qui sont inscrits sur les registres municipaux ou qui ont des enfants scolarisés. Encore faut-il avoir un téléphone portable. Les autres doivent attendre les camions de nourriture qui sillonnent la ville.

Les besoins sont énormes, les vivres toujours insuffisants et la répartition se fait parfois dans le désordre. Les plus mal lotis sont les migrants vénézuéliens. Des dizaines d'entre eux sont aujourd’hui à la rue. Ici et là, les habitants des quartiers pauvres ont bloqué des avenues pour exiger plus d’aide des pouvoir publics. C’est dire que la situation est tendue. Mais l’explosion sociale n’a pas eu lieu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.