Accéder au contenu principal

Coronavirus: des accusations de racisme visent la police de New York

Une voiture de police du NYPD monte la garde à Times Square, dans Manhattan, pendant l'épidémie du coronavirus, le 9 avril 2020.
Une voiture de police du NYPD monte la garde à Times Square, dans Manhattan, pendant l'épidémie du coronavirus, le 9 avril 2020. REUTERS/Eduardo Munoz
3 mn

Les patrouilles de la police new-yorkaise chargées de faire respecter les restrictions liées à l’épidémie de Covid-19 seraient plus agressives envers les communautés noires et hispaniques. Après avoir défendu les policiers, le maire de la ville a reconnu qu’il y avait un problème.

Publicité

De notre correspondante à New York,

Les critiques se font de plus en plus nombreuses envers la NYPD, la police new-yorkaise. Depuis le début de l’épidémie, les patrouilles sont chargées de faire respecter les mesures de restrictions comme le port obligatoire du masque et l’interdiction des rassemblements.

Mais les chiffres dévoilent une réalité inquiétante, selon des associations de droits civiques et certains responsables politiques : 92% des personnes verbalisées ou arrêtées sont noires ou hispaniques.

À ces chiffres, il faut ajouter des vidéos et des photos qui font le tour des réseaux sociaux depuis plusieurs jours. Elles montrent des policiers souriants en train de distribuer des masques à des gens dans les parcs parfois bondés de Manhattan. Alors que dans les quartiers à majorité noire, les personnes non masquées sont automatiquement verbalisées, voire arrêtées parfois violemment.

Certains n’hésitent pas à faire la comparaison avec la politique très polémique du « stop-and-frisk » du début années 2 000 et qui visait automatiquement les minorités.

Très critiqué, le maire de New York a reconnu vendredi qu’il fallait remédier à la situation : « Quand j’ai vu ces chiffres, je me suis dit qu’il y avait un problème et que ce problème devait être réglé. Et nous le réglerons. Nous ferons en sorte que toutes nos communautés soient traitées de façon équitable. »

Bill de Blasio a tout de même insisté sur le rôle dit « primordial » de la police dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19.

► À lire aussi : États-Unis: New York déclare l’état d’urgence pour lutter contre le coronavirus

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.