Accéder au contenu principal

Malgré le coronavirus, Trump somme les États américains de rouvrir les lieux de culte

Le président américain Donald Trump après son discours demandant que les gouverneurs autourisent les lieux de culte à rouvrir, malgré la pandémie de coronavirus, à Washington le 22 mai 2020.
Le président américain Donald Trump après son discours demandant que les gouverneurs autourisent les lieux de culte à rouvrir, malgré la pandémie de coronavirus, à Washington le 22 mai 2020. Alex Wong/Getty Images/AFP

Les églises seront-elles à nouveau pleines aux États-Unis ? Donald Trump souhaite en tous cas qu'elles puissent accueillir les fidèles. Le président américain a ordonné ce vendredi 22 mai aux gouverneurs de rouvrir les lieux de culte. Les autorités sanitaires appellent à la prudence, car le coronavirus n’a pas terminé sa propagation aux États-Unis, qui s’approchent du seuil fatidique des 100 000 morts.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

« Je déclare les églises les synagogues les mosquées comme des lieux essentiels », a annoncé ce vendredi le président américain, avant de menacer les gouverneurs : « J’appelle les gouverneurs à ouvrir les lieux de culte maintenant, dès ce week-end. S’ils ne le font pas, je surmonterai leur pouvoir. »

Mais Donald Trump n’a pas expliqué comment il comptait imposer sa loi aux gouverneurs, qui sont les seuls habilités à lever les consignes de confinement contre la pandémie de coronavirus.

Électorat évangélique

Le président ne fréquente que très rarement les lieux de culte et sa déclaration est avant tout politique : elle vise à satisfaire les attentes de son électorat évangélique. Certains pasteurs ont d’ailleurs réagi avec enthousiasme à la déclaration du président.

Les églises sont toujours fermées dans près de la moitié des États américains. Dans plusieurs d’entre eux, des plaintes ont été déposées pour atteinte à la liberté de l’exercice du culte. De leur côté, les autorités sanitaires préconisent la plus grande prudence et demandent d’éviter tout rassemblement de plus de dix personnes.

À lire aussi : Coronavirus: Donald Trump affirme prendre de l'hydroxychloroquine «tous les jours»

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.