Accéder au contenu principal

Coronavirus: le Canada s’inquiète de la hausse d’actes racistes antichinois

La devanture du Centre culturel chinois de Vancouver, qui a été vandalisé par des actes racistes et mis ensuite sous surveillance policière, le 21 mai 2020.
La devanture du Centre culturel chinois de Vancouver, qui a été vandalisé par des actes racistes et mis ensuite sous surveillance policière, le 21 mai 2020. David P. BALL / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 min

Le Canada n’échappe pas à la vague d’actes racistes antichinois depuis le début de la pandémie. Des monuments ont été vandalisés à Vancouver, la troisième ville du pays qui abrite une grande communauté d’origine chinoise et asiatique. Selon la police, le nombre d’incidents à caractère haineux augmente en flèche dans cette métropole même si les autorités locales et canadiennes luttent contre le racisme.

Publicité

Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

La peur liée à la pandémie a peut-être cristallisé un racisme antichinois latent au Canada. Encore aujourd’hui, certains voudraient bien renvoyer chez eux les descendants des populations venues de Chine pour construire le chemin de fer dans l’Ouest canadien à la fin du XIXè siècle.

Des citoyens de seconde zone

Considérés comme des citoyens de seconde zone jusque dans les années 1940, les Sino-Canadiens subissent régulièrement des insultes ou même des attaques liées à leur origine.

L’éclosion de la pandémie en Chine a ravivé cette tension en sommeil et même la Dr Teresa Tam, qui conseille le Premier ministre Justin Trudeau sur le Covid-19, n’y échappe pas. À mots couverts, des députés de l’opposition conservatrice ont remis en cause sa loyauté sous prétexte que la médecin en chef était née à Hong Kong.

« Le racisme est un virus »

Confronté à ce climat, le Premier ministre de la Colombie-Britannique John Horgan a lancé : « Le racisme est un virus ». Justin Trudeau a dénoncé vendredi 22 mai quant à lui les agressions « inacceptables » subies par les Canadiens d’origine chinoise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.