Accéder au contenu principal

Trump réélu mettrait en danger les États-Unis, selon son ancien conseiller John Bolton

L'ancien conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, avec le président américain à la Maison Blanche, le 9 avril 2018.
L'ancien conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, avec le président américain à la Maison Blanche, le 9 avril 2018. MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

À quelques jours de la sortie de son livre explosif sur le président américain, l’ancien conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche était invité sur la chaîne ABC dimanche soir.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

John Bolton a réaffirmé les révélations extraites de son livre. À commencer par la personnalité jugée instable de Donald Trump : « Je ne pense pas qu’il soit apte, lâche, définitif, l'ancien conseiller du président au journaliste d'ABC. Je ne crois pas qu’il ait les compétences pour cette fonction. »

L’ancien conseiller à la Sécurité nationale revient également sur les relations diplomatiques et les rencontres de Donald Trump avec d’autres dirigeants, notamment Vladimir Poutine et Kim Jong-un. Pour John Bolton, le président américain est incapable de conclure des accords en faveur du pays.

« Donald Trump est peut être un "deal maker" [excellent négociateur] quand il s’agit d'immobilier à Manhattan. Mais quand vous êtes face à quelqu’un comme Poutine... C’est une position très délicate pour les États-Unis. »

La procédure de destitution pas impartiale

Quand la journaliste lui demande pourquoi il a refusé de témoigner lors du procès en destitution du président, pour au final tout raconter dans un livre, John Bolton estime que la procédure menée par les Démocrates de la Chambre des représentants n’était pas totalement impartiale.

Il se défend de toute motivation financière et dit avoir écrit son livre pour rendre service au pays : « Peu importe mes motivations. Quel est le meilleur moment pour le peuple américain pour voir la personnalité des candidats à la présidence, à part durant une campagne présidentielle ? »

John Bolton conclut en disant qu’il ne compte pas voter pour Donald Trump en novembre prochain et que cela serait « une catastrophe s’il était réélu pour un second mandat ».

À lire aussi : Trump: les révélations de son ancien conseiller John Bolton seront-elles nuisibles?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.