Accéder au contenu principal

Coronavirus: le Mexique dépasse les 25000 morts, l'épidémie hors de contrôle

Le cimetière de Xico, à la périphérie de Mexico, alors que l'épidémie du cornavirus s'étend au Mexique, le 26 juin 2020.
Le cimetière de Xico, à la périphérie de Mexico, alors que l'épidémie du cornavirus s'étend au Mexique, le 26 juin 2020. REUTERS/Edgard Garrido
2 min

Au Mexique, le coronavirus poursuit sa course effrénée. Après le Brésil, le Mexique est le deuxième pays d’Amérique Latine le plus touché. Cette semaine, il a officiellement dépassé le cap des 25 000 morts et 200 000 cas confirmés de Covid-19. Dans le pays l’inquiétude croît face à une pandémie qui semble hors de contrôle.

Publicité

De notre correspondant à Mexico,

Dans la capitale, on a ralenti l’optimiste processus de réouverture enclenché mi-juin. Restaurants et autres boutiques sont restés fermés une semaine de plus. Une mesure bien maigre pour Andrea Vélasquez, 28 ans. « Il y a beaucoup de morts, c’est préoccupant, voire exaspérant, car en même temps on est en train de tout rouvrir. Les autorités doivent commencer à se montrer vraiment plus exigeantes », commente la jeune femme.

Le Mexique a tout misé sur un indicateur : la saturation de ses hôpitaux. Malgré un système précaire, la contagion a été suffisamment progressive pour empêcher leur débordement.

Mais étaler une pandémie, ce n’est pas la contrôler, avertit la biologiste Laurie-Ann Ximénez Fyvie. « La seule manière de contrôler cette épidémie, c’est de briser les chaînes de transmission du virus, explique-t-elle. Il faut donc multiplier les tests. Cela ferait une énorme différence. D’ailleurs, c’est l’approche qu’ont adoptée tous les autres pays. Il n’y a pas de solution facile… enfin, sauf si l’idée des autorités est en fait de laisser l’épidémie suivre son cours naturel, mais cela signifie laisser mourir volontairement des centaines de milliers, voire des millions de personnes. »

Le Mexique reste pourtant l’un des pays qui testent le moins au monde, au coude à coude avec le Japon qui ne croit pas au dépistage, et derrière le Pakistan et le Bangladesh.

À lire aussi : Coronavirus: plus de 100 000 morts en Amérique latine et dans les Caraïbes

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.