Accéder au contenu principal

Coronavirus: reprise timide du tourisme à Cuba

(Illustration) Nettoyage des plages à La Havane le 15 juin 2020 pour préparer leur réouverture au tourisme maintenant que l'épidémie est sous contrôle. Mais dans un premier temps, seuls les Cayos seront accessibles au tourisme étranger.
(Illustration) Nettoyage des plages à La Havane le 15 juin 2020 pour préparer leur réouverture au tourisme maintenant que l'épidémie est sous contrôle. Mais dans un premier temps, seuls les Cayos seront accessibles au tourisme étranger. Yamil LAGE / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 min

Cuba rouvre ses plages au tourisme international ! Alors que le coronavirus continue de progresser sur le contient américain, l’île dit maîtriser la pandémie avec un peu plus de 2.300 contaminations et 86 décès au total et veut donc être la première a attirer les touristes étrangers. Secteur crucial pour l’économie du pays, le tourisme est à l’arrêt depuis trois mois, et pour attirer les touristes étrangers sur ces petites îles paradisiaques en toute sécurité, Cuba lance donc une grande opération séduction. 

Publicité

Avec notre correspondante à La Havane, Domitille Piron

Des eaux turquoise, des plages de sable blanc et des hôtels en toute sécurité ! C’est le message que martèle le gouvernement cubain qui veut relancer le tourisme au plus vite : « Les logements dans les hôtels, les services, les lobbys, les activités et les excursions à la plage, dans la nature tout cela sera personnalisé et totalement sûr », voilà le mantra officiel.

Cuba, qui avait longuement hésité à fermer ses frontières au tourisme au début de la crise du coronavirus, veut se placer en première ligne pour la réouverture afin d’éviter la concurrence de la Jamaïque et de la République Dominicaine qui ont déjà repris à la mi-juin.

Mais c’est une réouverture partielle que Cuba entame, sachant que la capitale est toujours confinée. Seules les petites îles, les Cayos, autour de Cuba sont accessibles aux étrangers, qui viennent par charters et seront tous testés à leur arrivée. Des médecins sont également présents dans chaque hôtel, de quoi rassurer, mais pour les voyageurs cela suppose donc aucun contact avec la population locale.

Offrir des vacances en toute tranquillité, mais loin des Cubains, c’est donc le choix du gouvernement pour cette réouverture… qui attirera sans doute des touristes russes ou canadiens, mais pour le moment aucun opérateur européen n’a souhaité proposer cette destination.

Une destination « trop chère pour ce que c’est », selon une agence de voyages française, pour qui la reprise des circuits cubains ne se fera sans doute pas avant le mois de décembre ! Le secteur touristique cubain a rapporté 3,3 milliards de dollars en 2018 et subissait déjà une baisse de 30% des entrées au premier trimestre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.