Accéder au contenu principal

Coronavirus: port du masque obligatoire dans les lieux publics au Texas

Devant la flambée des cas de coronavirus au Texas, le gouverneur a imposé le port du masque obligatoire dans les lieux publics, comme à Austin (image d'illustration)
Devant la flambée des cas de coronavirus au Texas, le gouverneur a imposé le port du masque obligatoire dans les lieux publics, comme à Austin (image d'illustration) REUTERS/Sergio Flores/File Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Avec plus de 2,7 millions de cas de coronavirus dans le pays, le port du masque dans l’espace public est devenu obligatoire dans 20 États. Ce vendredi, c’est désormais aussi le cas au Texas. Avec 180 000 cas et une augmentation exponentielle, cet État est devenu un des plus touchés du pays avec la Californie et la Floride.

Publicité

Avec notre correspondant à Houston, Thomas Harms

Ce week-end de trois jours - ce vendredi est férié aux États-Unis - est celui de tous les dangers. Selon beaucoup d’experts, la remontée des cas au Texas juste après le déconfinement est due au précédent long week-end, fin mai. Trois3 jours où les plages et les parcs étaient bondées, peu de Texans suivant les recommandations de distance sociale ou de port du masque.

Alors, la semaine dernière, pour essayer d’enrayer le pic de contamination, le gouverneur républicain Greg Abbott a d’abord fait fermer les bars, puis permis l’obligation du masque dans les magasins. Cela n’aura pas suffi.

Avec plus de 40 000 nouveaux cas de Covid-19 en une semaine, et sous la pression de nombreux maires, Greg Abbott a dû céder. Et alors qu’en avril il avait interdit aux autorités locales de punir les gens qui ne portent pas de masque. Il a aussi dû changer son fusil d’épaule. Les contrevenants recevront ainsi d’abord un avertissement puis 250 dollars d’amende à chaque sortie sans masque.

En Californie cette obligation est en vigueur depuis depuis semaines, mais pas encore en Floride alors que cet État compte déjà 3600 décès contre 2500 au Texas.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.