Accéder au contenu principal
Reportage

Brésil: à Rio, le relâchement inquiète alors que le coronavirus continue ses ravages

Dans un bar à Rio de Janeiro  qui a rouvert alors que la crise sanitaire est encore importante au Brésil, le 3 juillet 2020.
Dans un bar à Rio de Janeiro qui a rouvert alors que la crise sanitaire est encore importante au Brésil, le 3 juillet 2020. REUTERS/Pilar Olivares
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Alors que le Brésil compte plus de 63 000 victimes offcielles du Covid-19 et que le taux de contamination est élevé à Rio, les activités reviennent quasiment à la normale. Un relâchement qui préoccupe beaucoup les habitants.

Publicité

Avec notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino

Des bars plein de monde, avec des clients sans masques qui ne respectent pas les règles de distanciation sociale… Les images tournées ce week-end dans le quartier chic de Leblon ont choqué une partie des habitants de Rio en pleine pandémie.

« C’est exactement ce dont le virus a besoin : de contacts. De personnes qui discutent, qui soient proches… C’est comme ça qu’il se transmet. Donc, sans quarantaine, il va se propager et tuer plus de gens. » se désole Allan Meirelles. Il est médecin et travaille dans les unités d’urgence de Covid-19 de quatre hôpitaux de l’État de Rio.

Il dénonce le choix de la mairie, qui préfère sauver des entreprises plutôt que des vies : « Aucun pays démocratique et civilisé dans le monde n’a rouvert les commerces et mis fin à la quarantaine comme le fait le Brésil. C’est une mesure qui n’a aucune justification scientifique, aucun soutien médical. »

Des stades bientôt rouverts au public

Après plusieurs polémiques, le football a aussi repris depuis deux semaines. Sandro Aurélio, supporter de l’équipe de Botafogo, est choqué par cette décision : « Rien que dans l’État de Rio, nous avons plus de 10 000 morts. Donc je trouve ça d’une grande insensibilité. Je ne comprends pas cette reprise. Pour moi ça n’a aucun sens, et ça m’enlève le plaisir du football. »

►À lire aussi : Coronavirus : Bolsonaro allège une loi sur le port du masque dans les lieux publics

Alors que le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé par l'épidémie après les États-Unis et que les scientifiques prévoient une seconde vague dans les semaines à venir, les matchs seront rouverts au public à partir du 10 juillet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.